Les citoyens américains voteront certes le 8 novembre pour désigner le futur Président américain, néanmoins, cette décision devra passer par l'approbation ultérieure de 538 grands électeurs. Ces 538 grands électeurs représentent leur #Etat, et leur nombre par Etat peut varier en fonction du nombre de représentants dont dispose l'Etat en question au Congrès. En effet, n'oublions pas que les élections présidentielles américaines fonctionnent au suffrage universel indirect. Voici comment cela fonctionne. La désignation n'est pas explicitement prévue par la Constitution américaine. En vérité, chaque Etat se dote lui-même d'un système de nomination du grand électeur qui le représentera.

Publicité
Publicité

Car, en tout cas, la Constitution a bien prévu que ce sont eux qui devront avoir le dernier mot dans l'élection du président et du vice-président. Elle précise tout de même que le grand électeur en question ne pourra pas être sénateur ni, déjà, représentant. Alors comment procède-t-on à leur désignation ? En général, les Etats choisissent leurs grands électeurs en remerciement des services qu'ils ont rendu au parti au pouvoir dans l'Etat. Il s'agit donc de militants démocrates ou républicains. La plupart du temps, les individus désignés sont des personnalités déjà célèbres dans leur Etat et dans le pays. 

Le vote des grands électeurs devra-t-il être en adéquation avec celui des citoyens ?

Là aussi, cela se joue à l'échelle des Etats. En effet, chacun dispose de ses propres textes sur le sujet.

Publicité

En tout cas, pas moins de 24 Etats sont contraints, par leur constitution locale, à soutenir le vote des citoyens du 8 novembre. Donc, on sait déjà que ces 24 Etats ne pourront pas contredire le vote des citoyens américains. Or, le candidat à la Maison Blanche a besoin d'au moins 270 votes des grands électeurs être élu. Il y a donc peu de risques de renversement de situation après le vote de la mi-décembre, mais le risque zéro n'existe pas. Bref, la majorité des Etats ne sont pas tenus, via leurs grands électeurs, de suivre le vote citoyen.  #Élections #Président de la République