#Donald Trump sera donc le 45e président des États-Unis d’Amérique puisque x d’entre eux ont été réélus (trois fois pour Franklin D. Roosevelt, deux fois pour Barack Obama, &c.). Il rejoint donc Jimmy Carter, George H. Bush, Gorge W. Bush et Barack Obama dans la liste des vivants. Il ne s’est trouvé que six grands électeurs pour faire défection (d’accord, les chiffres ne correspondent pas, mais il faut comprendre que des grands électeurs ont voté pour des personnes n’étant pas candidats, comme Colin Powell, et Fait Spotted Eagle, un Amérindien, car des grands électeurs démocrates n’ont pas non plus voté pour Hilary Clinton, &c.). Pour comprendre (enfin, tenter de…), c’est la première fois depuis 1872, qu’on observe autant de ‘’renégats’’ (républicains ou démocrates), soit deux contre le candidat élu, auparavant, un.

Publicité
Publicité

Avec plus de trois (oui, trois) millions de voix d’avance sur Donald Trump, Hillary Clinton a définitivement perdu cette élection. Les deux ‘grandes’ voix manquant à Donald Trump seraient originaires du Texas ? À moins que ce ne soit plus complexe. J’ai beau me targuer de suivre la politique nord-américaine (Canada inclus) depuis circa 1970, je m’y perds encore… Mais c’est semble-t-il cela : il n’y eut que deux grands électeurs républicains texans à faire défaut à Donald Trump.

Il twitte encore

Dernière intervention du The Donald, un tweet pour dire qu’il l’a emporté en dépit des médias qui le caricaturaient et le conspuaient. Ce qui fait suite à un autre dénonçant les attentats de Berlin, de Turquie, de Suisse. ‘’Le monde civilisé doit changer sa façon de penser’’, estime-t-il ; face à la Chine, au monde arabo-musulman, aux pays européens membres de l’Otan, à la Russie, aux pays d’Amérique centrale et du Sud, &c.

Publicité

Donald Trump est désormais, pour quelques petites années, à la tête d’un pays profondément divisé, dans un monde effroyablement effrayé par sa capacité de nuisance. Ou de divagation. C’est une peu Ubu Roi à la tête d’une puissance mondiale pouvant influencer le cours de l’histoire de l’humanité. On en viendrait à regretter Hitler, Staline, Mao Tsé Toung, gens formés, ayant macéré dans la real politik (illustrée ultérieurement par celle d’un Kissinger, à présent d’un Vladimir Poutine). Donald Trump est le président le moins bien élu depuis 1876 (en terme de suffrages populaires), mais la légitimité institutionnelle est sans appel. Mais il recueille 56,9% des votes des grands électeurs : du jamais vu depuis 1804. Il sera investi le 20 janvier. Après cela shit might happen. Ou advienne que pourra. Tout cela parce que, comme en France il est conféré à la ruralité une plus forte représentation, le Wyoming et l’Idaho l’emportant en influence sur New York ou la Californie. Au Michigan, Donald Trump l’a emporté par 10 704 voix qui lui ont apporté 16 indéfectibles grands électeurs.

Publicité

En Géorgie, un grand électeur républicain, estimant qu’il ne pouvait voter pour Donald Trump, a laissé sa place à un autre et tous les 16 grands électeurs géorgiens ont voté pour le candidat républicain. Au fait, qu’est-il advenu des grands électeurs ayant voté pour Richard Nixon, président destitué ? Rien de plus qu’il adviendra aux députés et parlementaires français ayant considéré que Christine Lagarde avait été négligente et non abusée, et donc lavée de toute peine ignominieuse ; elles et ils ne risquent rien. La démocratie est un système vraiment bien fait et moins pire que d’autres, estimait Winston Churchill. Trop de démocratie finira par tuer la démocratie ? Il y eut un avant, il se produira un après Donald Trump. Fort incertain. Be carefull where you Putin the White House#Christine Lagarde #Etats-Unis