Dommage pour le #Musée Grévin de Paris, il dispose bien d’une figurine d’Hillary Clinton, réalisée sur la foi des sondages étasuniens, mais ses visiteurs devront attendre février ou mars pour poser à côté de celle de #Donald Trump. Il n’en est pas de même dans d’autres capitales et deux d’entre-elles ont déjà ‘’fait’’ scandale. Celle du musée de cire de la capitale italienne a été placée dans l’aile des dictateurs. Il (enfin, elle) voisine donc avec Hitler et Mussolini. À Madrid, lors de sa présentation publique, une Femen s’est manifestée, torse nu. Impavide, tout comme les statues de l’ex-candidat en son plus simple appareil — tout rose, bedonnant, et au pénis rikiki — qui étaient apparues dans diverses villes américaines, The Donald n’a même pas cillé quand la militante lui a passé la main entre les jambes.

Publicité
Publicité

L’un des Donald les plus réussis est sans doute celui du musée proche de Baker Street, à Londres, celui de Madame Tussauds. Il accroche ses pouces à sa ceinture et semble toiser un journaliste lui ayant posé une question dérangeante, voire trop énigmatique pour lui… Madame Tussauds a bien fait les choses et le campe derrière une table très proche de celle du Bureau Ovale présidentiel. La réalisation fut de longue haleine, en particulier pour implanter un à un les cheveux : ils sont en crinière de yak… The Donald figure aussi dans un musée de Mexico, mais en caricatures car il s’agit du Museo de la Caricatura. Fort peu des dessins le présentent sous un jour sympathique, mais en Jules César ou en Pinocchio, il peut faire sourire. Courant février, sa statue de cire fera son entrée au Museo de Cera de Veracruz.

Publicité

On ne sait s’il sera aussi caricatural que lui-même, notamment sur la photo qu’il a placé sur son compte Twitter. On le voit très concentré, à côté d’une statuette d’aigle (symbole des États-Unis), en train de rédiger son discours d’investiture. Il faut croire qu’il sera long, si l’on en juge par l’épaisseur de sa ‘’main’’ de feuilles de papier. Donald Trump n’aura pas attendu le dernier moment pour élaborer son adresse à la nation, la photo est présumée avoir été prise voici trois semaines. On y croit très, très, très fort. Des internautes ont scruté la photo et reconnu le stylo, de marque Sharpie, pensent-ils, dont le capuchon n’aurait pas été retiré. Les commentaires assassins se sont accumulés sur la page @realDonaldTrump. Il a répliqué en estimant que ses détracteurs étaient des crétins congénitaux (‘’born fucked up’’).

Melania Trump en Ralph Lauren

Pour sa part, Melania Trump est restée fidèle à la marque Ralph Lauren qui a consenti de créer des modèles pour elle alors que son propriétaire ne cachait pas ses sympathies pour Hillary Clinton.

Publicité

C’était un sujet d’inquiétude. Donald Trump en personne avait dû affirmer que jamais sa femme n’avait envisagé de s’adresser au créateur Tom Ford, car de toute façon, elle n’aime pas ses lignes de produits… La liste des chanteuses et interprètes se produisant lors de la cérémonie ou dans les galas qui suivront s’est un peu étoffée. Tony Orlando (rien à voir avec le frère de Dalida) se dit ravi de chanter devant des anciens combattants. Tout aussi en l’honneur du président, une espèce de mite portera son nom. Il s’agit de la Neopalpa donaldtrumpican… Ses plumes crâniennes évoqueraient (vaguement) la coupe de cheveux présidentielle. L'habitat de cette mite se situe de part et d’autre du mur frontalier avec le Mexique. Hormis quelques tardives autres nominations, le président s’est surtout distingué en désignant une gouverneure de la Caroline du Sud en tant qu’ambassadrice auprès des #Nations Unies. Elle a aussitôt abondé dans le sens des intentions présidentielles : ‘’obtenons-nous ce pourquoi nous payons ?’’. Donald Trump a plusieurs fois indiqué qu’il allait couper les vivres à l’Onu. Que la fête commence ! Après une messe, la cérémonie débutera 15:30 (Paris), le discours vers 17:30, suivi vers 18 h de la prestation de serment sur la bible d'Abraham Lincoln et une personnelle...