1100 personnes originaires d'Afrique subsaharienne ont pris d'assaut le 1er janvier la clôture protégeant l'enclave espagnole de #Ceuta au Maroc. Deux blessés y ont été admis. Du côté des migrants comme du côté des policiers payés pour interdire l'accès à l'Europe des blessés sont à déplorer. Et la même scène se répète inlassablement plusieurs fois par an.

Les mêmes causes entrainant les mêmes conséquences, il est à craindre que cette scène se produise à Calais où doit s'ériger un mur de protection de l'espace britannique. Cette porte de l'Angleterre que nous gardons comme le Maroc garde la nôtre en avant-poste de Ceuta.

Publicité
Publicité

Des feux non artificiels débloquent 40 millions d'Euro

En 2005 les autorités marocaines tirent la sonnette d'alarme sur la pression exercée autour des enclaves espagnoles Ceuta et Melilla...et tirent en septembre à balles réelles tuant 5 clandestins, choquant l'opinion publique, et débloquant le budget de 40 millions d'Euros promis depuis un an par l'accord de La Haye.

L'action des autorités marocaines et espagnoles s'inscrit dans la #Politique européenne de lutte contre l'#Immigration. Traque, internement dans des camps dans le désert ou rapatriement dans leurs pays d'origine qui s'impliquent dans cette lutte au nom de "l'émigration illégale". Le droit international reconnaît pourtant le droit à tout individu de quitter tout pays y compris le sien. En ce cas sur quelles bases légales s'appuient les actions de rétention à l'encontre des migrants? Un être mérite-t-il la mort parce que la guerre, la famine sévissent dans son pays? Parce que ce sont ces raisons qui motivent les départs comme le montre le livre noir publié par Migreurop en 2005.

Les citoyens demandent une autre réponse aux flux d'immigration provoqué par les guerres et la misère

Les pays fournissant 70% des immigrés clandestins sont la Syrie, l'Erythrée, l'Afghanistan, le Kosovo, le Mali, la Gambie, le Nigéria et l'Albanie.

Publicité

Des ressortissants du Cameroun, de la République Démocratique du Congo sont également recensés dans les camps entourant Ceuta. Pays en guerre plus ou moins officielle, aux différents partis armés par des puissances occidentales ou état totalitaire.

Face à cette hypocrisie barbare des politiques de lutte contre l'immigration, la société civile se mobilise de plus en plus. Les citoyens demandent le respect de la dignité humaine, que soit mis en rapport le poids réclamé dans le concert des nations et la responsabilité prise dans la situation internationale.

L'humanité s'organise de plus en plus et les manifestations de soutien et d'accueil de ces populations sont de plus en plus nombreuses. Jude Law, peut-être inspiré de son rôle de Jeune Pape, s'est rendu à Calais demandant l'accueil au moins des mineurs.

Les expériences d'accueil temporaire de migrants, diabolisées par le FN, laissent souvent les populations désireuses de renouveler l'expérience.