Face aux différentes menaces que représente le leader Nord Coréen pour la sécurité du monde, les forces armées américaines et coréennes du Sud ont pris la décision de s'unir en cas de déclaration de #Guerre sur la péninsule Sud-coréenne. Selon Yonhap, journal d'information en Corée du Sud, qui s'appuie notamment sur une source proche du pouvoir, Séoul et Washington seraient prêts à préparer une intervention dans le but de faire tomber la tête du pouvoir en #Corée du Nord. Ce projet de renversement, lancé par la Corée du Sud, se verrait prêt à exécution l'année prochaine. 2000 soldats seraient affectés pour cette opération de très grande ampleur, qui mêlerait soldats coréens et américains, ces derniers restant sous commandement sud-coréen, toujours d'après le journal Yonhap.

Publicité
Publicité

Au-delà de l'ambition affirmée de détrônement du dirigeant, ces forces spéciales seraient également chargées, si elles devaient passer à l'action, de détruire toutes les têtes de la puissance politique et militaire de la Corée du Nord. Cette unité commandée directement par la Corée du Sud aurait donc pour tâche de destituer tout le pouvoir de la dictature instaurée par le Royaume ermite depuis maintenant une soixantaine d'années.

Quelle est la situation actuelle entre le Nord et le Sud ?

Cette année, les deux alliés occidentaux que sont la Corée du Sud et les Etats-Unis souhaitent revoir à la hausse leurs différents exercices militaires en cas d'affrontement inévitable. De plus, de multiples scénarios envisageables concernant la dégradation de la situation sur la péninsule seront à l'étude.

Publicité

Avec l'augmentation des armes et des soldats dans le rang nord-coréen depuis plusieurs années, la menace ne faiblit pas. Différentes mesures ont été testées afin de contrer la force de frappe du pays dirigé par Kim Jong-Un. Actuellement, aucun des deux camps ne semble prêt pour une négociation quant à une réconciliation entre le Nord et le Sud, divisé en 1953 au terme de la Guerre de Corée. Partageant une langue, un peuple, et une culture commune, la division reste pourtant vive, et rien n'indique une amélioration dans les années à venir. #Complot