Aux alentours de 23 h, chez moi bien au chaud, mes yeux parcouraient les différents journaux télévisés 24h/24h de la TNT pour regarder en communion avec des milliers de touristes et parisiens le spectacle du Nouvel An projeté sur l'Arc de Triomphe. Quand soudain un filet très furtif, m'apprend à 23h15 qu'un attentat a eu lieu. Je n'ai pas eu le temps de voir où cela se passait. J'ai attendu en vain que le filet repasse parmi les autres titres. Alors que les commentateurs nous faisaient patienter avant le spectacle, j'avais cette petite phrase en tête qui teignait les festivités d'une tache sombre. Lorsque le spectacle commença je me suis même demandée si je n'avais pas mal lu.Les voeux du président avaient été présentés, quelques lignes en faisaient le résumé, puis les lumières se mirent à nimber les Champs-Elysées.

Publicité
Publicité

Blackout sur le message funeste, pas d'#Attentat, que de la magie comme si l'on devait, nous, français nous réjouir coûte que coûte de ce compte à rebours des quelques secondes avant le début d'une nouvelle ère. Le spectacle était magnifique, nous avons tous échangé nos voeux, téléphones et tablettes au poing, un peu comme une victoire sur l'avenir, forcément meilleur. J'ai raccroché tous les média et fin du premier acte. Dodo.

Le réveil fut difficile...

Les informations du matin me confirmèrent cet attentat. C'était à ##Istanbul, 1h15 heure locale. Le Club huppé le ##Reina a été le théâtre d'une fusillade, 20 jours après l'attaque du stade Vodafone Arena. Le pays était donc sur ses gardes. Mais cela n'a pas suffit... A l'heure actuelle une franco-turque est décédée dans ce lieu de divertissement cosmopolite et occidental.

Publicité

L'agent de sécurité qui avait échappé à la mort pendant l'attentat du stade le 10 décembre dernier a été touché lors de ce réveillon de l'horreur. Fatih Çakmak était de service lors de ce réveillon, cette fois il y a laissé la vie.

« Ceci est votre dernier avertissement ! Ne fêtez pas le réveillon ! » la Milli gazete, journal proche des islamo-conservateurs au pouvoir avait averti les stambouliotes qui seraient tentés par les fêtes occidentales. L'auteur de la fusillade qui a duré 7 minutes est toujours recherché. Des caméras de surveillance l'auraient filmé en train de se débarrasser de son bonnet de père Noël.

Le bilan actuel : 39 morts, une soixantaine de blessés dont trois français. 24 des 39 personnes décédées étaient turques.