Depuis l'attentat de Berlin, l'#Allemagne craint elle aussi pour sa sécurité et celle de ses habitants. Ainsi, l'affaire du gaz irritant d'hier, à l'aéroport d'Hambourg n'est pas passée inaperçue. Selon les autorités, près de 70 personnes auraient été indisposées à cause de cette substance irritante. Dès 12h30, heure locale, l'aéroport a été fermé, contraignant 13 vols à être détournés. Hambourg étant l'une des plus grandes villes d'Allemagne, avec plus de 1.7 million d'habitants, cette tentative d'intoxication dans son aéroport a fait parler d'elle. On prend la menace terroriste très au sérieux, en Allemagne.

Origine et nature du gaz

Apparemment, les pompiers ont retrouvé une des cartouches d'où s'est échappé ce gaz, qui s'est ensuite répandu dans une bonne partie de l'aéroport.

Publicité
Publicité

L'acte était donc volontaire, et l'individu qui l'a commis a permis de propager le gaz rapidement en le versant dans les conduits d'aération et de climatisation de l'aéroport. Il pourrait s'agir d'un spray au poivre ou d'un gaz lacrymogène, comme dans les bombes utilisées par les forces de l'ordre lors de manifestations. Par mesure de précaution, puisque l'on ne savait pas encore si les cartouches retrouvées étaient les seules à avoir été utilisées, l'aéroport a été évacué des quelques milliers de personnes qui s'y trouvaient.

Symptômes

Les personnes ayant respiré ce gaz se sont plaintes d'irritation des yeux et des voies respiratoires. Néanmoins, rien de très grave, seulement de légères intoxications. Les quelques 70 personnes qui ont été touchées ont rapidement été soignées par les pompiers.

Publicité

Le gaz n'était donc pas mortel. Cela autorise les policiers à conclure, pour l'instant, que l'individu qui a placé ce gaz dans les conduits d'aération n'était pas un terroriste, mais simplement un plaisantin qui souhaitait faire une grande frayeur aux autorités. Agacé, le chef des pompiers d'Hambourg a rappelé : " Manifestement, cela devient à la mode de vider ce type de cartouche " dans des endroits publics. #Attentat