Le modèle choisi par le président américain est le F/A-18 Super Hornet qui, en plus d'être produit aux #Etats-Unis par une gigantesque entreprise américaine (Boeing), est bien moins onéreux que le F-35 de Lockheed Martin. Jusqu'ici, durant sa campagne, il avait rappelé le prix monstrueux de ce dernier avion de chasse et avait ainsi critiqué les précédents présidents qui en avaient commandé comme participant à l'appauvrissement du pays. Il tient donc son engagement de réduire les dépenses militaires, notamment en préférant les produits nationaux et peu coûteux..

Publicité

Publicité

Vers la fin du F-35 ?

Le F-35 avait de nombreux avantages et on le préférait pour de nombreuses raisons : c'est un avion de chasse furtif, c'est-à-dire discret dans les zones de combat, et en plus de cela très sophistiqué. Cependant, ce luxe et cette efficacité ont un coût, qui n'a cessé de grossir avec le temps, et en plus de cela la conception de cet avion a justement pris un temps fou, beaucoup plus long que celui prévu initialement. Bref, sur ce modèle, de nombreux retards ont été à déplorer. Voici encore quelques mois, quand #Donald Trump voulait devenir président, il ne cessait de la critiquer pour son coût, affirmant qu'il était un mauvais usage de l'argent public. Et, en effet, sur ce point, peu peuvent le contredire, car le F-35 est un avion de chasse parmi les plus chers au monde, et l'une des armes les plus chères de l'histoire : 2500 appareils ont été commandés par l'administration américaine, pour un prix de 400 milliards de dollars.

Publicité

C'est très cher, quand on sait que les Etats-Unis consacrent plus de 636 milliards de dollars à la seule défense. Ainsi, ce programme a coûté à lui seul près d'un tiers du budget de la défense. D'ailleurs, ce n'est qu'un prix estimé, donc la facture pourrait augmenter d'ici la fin de la production de cette grosse commande.

Pour l'heure, seulement 210 ont été produits sur 2500, donc moins de 10% des avions de chasse commandés. Etant donné le délai de production de ces engins, cette commande de 2500 F-35 aura finalement fini d'être livrée seulement dans quelques dizaines d'années. Individuellement, chaque avion coûte 160 millions de dollars, l'appareil le moins cher coûtant près de 95 millions de dollars. Bref, l'administration Trump étudie le remplacement, mais il n'est pas pour tout de suite, car il faudra pour cela attendre l'arrivée de tous les F-35.

Est-il possible de remplacer tous les F-35 par des F/A-18 ?

Le président américain promet des prix défiant toute concurrence, car il croit en sa capacité à négocier avec le PDG de Boeing, Dennis Muilenburg : " On verra bien comment...

Publicité

vous savez, Dennis est un négociateur très très dur, mais je pense que nous pouvons y arriver." Ce serait surtout une formidable opportunité pour les Américains touchés par le chômage, car cette nouvelle commande contribuerait à créer de nombreux emplois dans la construction chez Boeing. Après, il ne faut pas se mentir, c'est aussi une formidable opportunité pour Boeing de renflouer ses caisses, car ce constructeur d'avions est en chute libre depuis qu'il est dépassé par son concurrent européen Airbus. Un échange de bons procédés au détriment de l'efficacité de l'armée américaine ? Seule l'histoire pourra le dire. En tout cas, la Maison Blanche a demandé au Pentagone un rapport détaillé de ce programme, en lui demandant s'il était possible de remplacer chaque F-35 par un F/A-18. Donald Trump se décidera en fonction du retour de l'examen détaillé de la possibilité de cette commande par le Pentagone.