« Paris n’est plus Paris ». Une simple phrase signée #Donald Trump vendredi dernier. Le président des États-Unis affirmait alors citer l'un de ses amis qui ne voulait plus mettre les pieds dans la capitale française. Le but de cette histoire : défendre sa propre #Politique migratoire en prenant la France et le reste de l'Europe comme exemples à ne pas suivre s'il était empêché de la mettre en place. Une phrase qui n'a pas manqué de faire réagir. Anne Hidalgo, maire de Paris, a souligné des « propos inamicaux » de la part du président américain.

François Hollande « invite » Trump à Eurodisney

#François Hollande est lui allé plus loin, en maniant l'humour.

Publicité
Publicité

En visite à Disneyland Paris, le président de la République a affirmé que « « La France est aimée par les Américains, enfin la plupart des Américains, et partout dans le monde ». En outre, celui qui a renoncé à se présenter à un second mandat a suggéré qu'il pourrait inviter Donald Trump du côté d'Eurodisney. Pour rappel, Paris et Los Angeles sont en concurrence pour l'attribution des Jeux olympiques 2024.