Cette carte publiée fin 2013 a refait surface il y a quelques jours sur le réseau social Reddit pour devenir rapidement virale. Réalisée via une enquête de l'institut de sondage WIN/Gallup en partenariat avec la BBC, il s'agissait au départ de demander aux sondés quel pays représentait la plus grande menace à la sécurité mondiale.

Publicité

Ce qui frappe tout de suite, c'est de constater que pour quasiment un quart de la population mondiale (24%), les Etats-Unis représentent le principal danger pour la sécurité globale. Bien que vieux de deux ans, ces résultats sonnent d'autant plus d'actualité au regard de l'élection récente de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis et l'inquiétude qu'elle a généré.

Publicité

Preuve en est le récent sommet sur la sécurité de Munich, en Allemagne, où les ministres du président ont veillé à rassurer leurs alliés européens sur les intentions du nouveau locataire de la Maison Blanche.

Selon cette enquête réalisée auprès de 67 000 personnes dans 65 pays, y compris les membres historiques de l'OTAN, l'alliance nord-atlantique des pays occidentaux regroupés autour des #Etats-Unis, craignent le pays de l'Oncle Sam. C'est notamment le cas de l'Espagne, l'Allemagne, la Grèce ou la Turquie. Probablement pour des raisons de rivalité historiques, la Russie considère elle aussi les Etats-Unis comme dangereux, tout comme le voisin mexicain et la plupart des pays latino-américains, chez qui l'anti-américanisme est très fort. A l'inverse, seuls 2% des interrogés voyaient dans la Fédération dirigée par Vladmir Poutine une menace.

Le danger, c'est le voisin

Le Pakistan arrive en deuxième position, mais très loin derrière (8%).

Publicité

Il est surtout perçu comme une menace par ses voisins, l'Afghanistan, qui lutte comme lui contre les talibans, et l'Inde avec qui il est conflit depuis un demi-siècle notamment sur la question de la région frontalière du Cachemire. Derrière lui, on retrouve la Chine, perçue comme un danger par 6% de la population mondiale, principalement ses voisins et rivaux historiques, tels que le Japon et le Vietnam.

De leur côté, les Américains ont tendance à considérer l'Iran comme la principale menace à la sécurité - une position sur laquelle ils sont rejoints par leurs alliés de toujours, avec qui ils entretiennent une "relation spéciale" selon le mot de Winston Churchill : les Britanniques. Il faut peut-être y voir une conséquence des inquiétudes américaines sur le programme nucléaire iranien juste avant que les relations irano-américaines ne se réchauffent et n'aboutissent à l'accord sur le programme nucléaire iranien de novembre 2013.

A noter qu'un certain nombre de pays perçoivent leur voisin immédiat avec qui les relations sont tendues comme un danger à l'échelle du globe.

Publicité

C'est notamment le cas du Kenya vis à vis de la Somalie, d'où sont parties plusieurs attaques meurtrières de shebabs, et de la Pologne, où des soldats américains ont été envoyés début janvier pour répondre au déploiement de troupes russes dans la région. #Donald Trump