Comme toute la presse crédible est désormais bannie de la Maison Blanche et vilipendée par le président resté candidat éternel tweet après tweet, Steve Bannon, ex-Pdg de Breitbart News en est réduit à la stratégie du "village Potemkine". Soit à construire des décors pouvant passer pour le réel. Nouvelle illustration jeudi soir avec #Fox News. Qui fait passer un escroc d'origine suédoise pour un "conseiller en matière de défense et de sécurité". Cela a très bien fonctionné puisque la Trumpland ne lit, ne voit, et n'écoute plus que les Trumpland News, ignorant toute autre source d'information. Il s'agit de Nils Bildt, un nom d'emprunt (pour se faire passer pour un parent de l'ex-Premier ministre suédois Carld Bildt), devenu inconnu des autorités suédoises qui le pensaient résider à Tokyo.

Publicité
Publicité

En fait, Nils Bildt a quitté la Suède en 1994, n'y revenant qu'en 2013 pour tenter d'obtenir une circonscription du parti Démocrates de Suède (extrême-droite), sans y parvenir. Car son bluff n'a pas fonctionné : a beau parler qui vient de loin, certes, mais avec des limites ; trop beau prophète pour son pays.

Inconnu, mais célèbre

Pour les Suédois, Nils Bildt est devenu un personnage, une célébrité dérisoire. Son patronyme est passé dans le langage courant en quelques jours pour désigner un bouffon, un faussaire, un mégalo affabulateur. Il est devenu l'expert en tout. Vous ratez un plat ? Vous avez donc suivi la recette du chef étoilé Nils Bildt. Vous avez oublié comment faire une règle de trois ? Le grand mathématicien Nils Bildt, médaillé Fields, viendra à votre secours.

Publicité

Nils Bildt est Nobel toutes disciplines, super-académicien. En fait, on ne sait de lui qu'une chose, il vivrait aux États-Unis où il fut condamné, en Virginie, à un an de prison pour agression sur un policier. C'est devenu Paul die Krake (Paul le poulpe), l'oracle infaillible. Alors qu'il n'avait même pas publié un cv en ligne, le voici mentionné près de 400 000 fois sur la Toile. Mais en Trumpland, il a rempli son office, crédibilisant la fiction d'un attentat en Suède inventé par #Donald Trump, attribué bien sûr à un immigré, un réfugié terroriste, et surtout glorifiant la politique de The Donald en matière d'immigration. Aussi (voire moins) étasunien que Melania Trump, Nils Bildt sera peut-être (très discrètement) expulsé s'il a falsifié sa carte verte, ou bénéficiera d'une indulgence et d'une régularisation pour resservir à Steve Bannon. Il deviendra alors ingénieur-expert en construction de murs et barrières sécurisées de la frontière mexicaine. Ou docteur en médecine et assureur pour traiter de l'Obamacare.

Publicité

Juriste émérite pour justifier que Donald Trump ne révèle pas ses feuilles d'impôt ou l'étendue de ses avoirs. François Fillon ou Marine Le Pen devraient l'embaucher en tant qu'attaché parlementaire : c'est le polyapte multivalent pluricompétent par excellence, ancien bâtonnier de plusieurs barreaux (de prison aussi) étrangers. Bien évidemment, Fox News a plaidé, non pas la naïveté, mais le sérieux des recommandations (eh, la Maison Blanche, peut-être ?) de #Niels Bildt. Il s'agit en fait de Nils Tolling, dirigeant d'une étrange société, Modus World West, dans le Montana. Sur Fox News, il a décrit la Suède tel un pays ravagé par la criminalité étrangère, aux villes et villages minées par des "no go zones", &c. Bref, vue de Fox News, la Suède, c'est la France si peu sûre, en "quasi guerre-civile" (Fillon). L'important était de crédibiliser le message de Trump sur Twitter selon lequel la presse trompe le public à propos de l'immigration (massive, forcément massive) en Suède. Nils Tolling a fait une année d'études universitaires à Londres, lancé diverses petites affaires ayant fait faillite (d'où 1,4 M$ de dette pour une seule), mais vu ses compétences, on imagine que Fox News l'a grassement rétribué