Aujourd'hui, samedi 25 mars 2017, 40 chefs d'Etat européens sont réunis à Rome pour célébrer ensemble la longévité de la construction européenne. Il faut avant tout renvoyer une image positive de l'#Union Européenne à l'heure où les peuples la rejettent sur la question de l'immigration et du libre-échange, et lui préfèrent une Europe des nations. Ainsi, de par la menace terroriste, cette rencontre entre les 40 dirigeants européens est hautement risquée. D'où la mobilisation sans précédent des forces de police dans la capitale italienne.

Manifestations et lieux à risques

Le ministre italien de l'Intérieur a annoncé aujourd'hui un déploiement restrictif des forces de l'ordre dans la capitale, ainsi que la fermeture temporaire des lieux de tourisme.

Publicité
Publicité

Il a également précisé que l'interdiction de survol de la ville serait étendue sur un périmètre plus large et que 2000 policiers supplémentaires seraient déployés. Or, pas moins de 6 manifestations sont prévues ce jour-même pour la fin de l'Europe, ou pour une autre Europe. Si l'on réunit toutes ces manifestations, elles devraient rassembler 30 000 personnes, de l'extrême gauche à l'extrême droite. Un risque d'attentat est donc probable dans ces rassemblements-ci également. Un vrai casse-tête pour les forces de l'ordre italiennes.