Avant de tenter l'aventure australienne, chaque voyageur a entendu parler au moins une fois des fameuses exploitations sur lesquelles on peut gagner beaucoup d'argent en collectant des fruits et légumes.

Mythe ou réalité ?

Il y a en effet de très nombreuses fermes qui recrutent en #Australie et le climat très varié permet de collecter tout au long de l'année différents fruits, légumes, du coton ou encore des plantes.

Des agences nommées « contractors » existent afin de vous mettre en relation avec des fermes, et dans la plupart des cas afin de vous proposer un logement à partager car toutes les fermes ne proposent pas d'hébergements. Il faut également vérifier si le travail est payé à l'heure ou à la bin (une grosse caisse ou corbeille), et si une voiture est nécessaire pour vous y rendre chaque jour selon votre logement.

Cependant il ne faut pas croire que la collecte soit toujours aisée donc préparez-vous mentalement à passer de nombreuses heures sous une forte chaleur et parfois sous la pluie. Je vous invite aussi à vérifier en amont sur un calendrier des saisons la meilleure période et les meilleurs fruits selon les Etats avant de vous lancer. Vous trouverez sur le lien workingholiday.co un précieux tableau récapitulant les fruits propices selon les saisons mais aussi les Etats australiens et même néo-zélandais.

Donc comme pendant les cueillettes en France, il va falloir suer pour gagner votre croûte et faire attention à recueillir plusieurs avis afin d'éviter les arnaques. N'hésitez pas à vous inscrire sur des groupes Facebook en tapant "les français en" avec la ville où vous souhaitez aller en Australie, ou bien les forums de fruit picking, "offres fermes" etc... Vous y trouverez beaucoup de témoignages et d'informations, même si le meilleur moyen c'est encore de vous faire votre propre idée !

Si vous avez une voiture, vous pourrez cibler directement les fermes, sinon les contractors ou les fermiers eux-mêmes viennent généralement vous récupérer dans la grande ville la plus proche. Préparez-vous aussi à traverser le pays pour trouver votre ferme, car il y a énormément de demandes et cela nécessite souvent quelques semaines de recherches.

Les fermes, un bon moyen de rester en Australie ?

Les activités agricoles permettent de prolonger l'aventure australienne pour un visa d'un an supplémentaire. Cette seconde année de visa n'est pas automatique mais en prouvant que vous avez effectué 88 jours de travail dans une exploitation (justificatifs demandés), vous pourrez demander en ligne une prolongation sur le site du gouvernement australien. C'est la principale raison qui explique l'affluence des français dans les exploitations, avant même la rémunération ils veulent s'offrir une possibilité de rester. D'ailleurs, mieux vaut faire vos mois de ferme au début de votre visa vacances-travail d'un an car parfois pour cumuler les jours vous devrez travailler dans différentes exploitations au fil des mois. Il faut mieux se garder un mois une fois rentré ensuite pour que le gouvernement vous valide votre seconde année, par sécurité. Ce serait dommage de faire tout cela sans prolongation !

Parmi les activités agricoles, il y en a deux qui se distinguent et auxquelles vous accéderez facilement : le packing et le picking. Le picking consiste au ramassage des fruits, et dans ce cas il faudra ménager votre dos et vos bras, les grands gabarits seront notamment les bienvenus pour les bananes et les melons ! Le packing consiste à l'assemblage des fruits dans les sachets, donc il s'agit d'avantage d'un travail d'usine, un peu moins douloureux pour vos membres mais il faudra tout de même garder le rythme durant plusieurs heures.

Vous avez désormais les clés pour vous lancer ! Voici tout de même deux liens vers des sites spécialisés pour vos recherches en Australie : backpackerjobboard.com et jobsearch.gov.au .

Federer remporte l'Open d'Australie

Les dessous de l'Australian Day #Agriculture