Le professeur #Stephen Hawking a plaidé, auprès des dirigeants mondiaux, pour le maintien de la #technologie sous contrôle, avant que celle-ci ne détruise l'humanité. Le physicien a en effet déclaré dans le dernier numéro en date du Times que les humains doivent trouver des façons d'identifier les menaces posées par l'intelligence artificielle, afin d'éviter de sérieux problèmes… "Depuis que la civilisation a commencé, l'agression a été utile dans la mesure où elle présente des avantages de survie définis" précise ainsi le scientifique, avant de poursuivre son analyse : "Ceci est inscrit dans nos gènes, par l'évolution darwinienne. Maintenant, cependant, la technologie a avancé à un tel rythme que cette agression peut tous nous détruire, par la guerre nucléaire ou biologique. Nous avons besoin de contrôler cet instinct perfectionné par notre logique et notre raison.’’. Hawking ajoute que la meilleure solution serait "une forme de gouvernement mondial" qui pourrait superviser le développement de la puissance robotique. L’auteur de ‘’A Brief History of Time’’ avait déjà évoqué ce sujet par le passé, mais ses recommandations deviennent de plus en plus insistantes…

Hawking tente à nouveau d’alerter les humains contre ce nouveau danger

Le natif d’Oxford, âgé maintenant de 75 ans, a déjà tenté de sensibiliser l’opinion publique quant aux dangers potentiels de l'#Intelligence artificielle. Hawking s’était ainsi illustré sur cette thématique lords d’une conférence en 2015, où il a abordé le sujet en précisant que le danger ne vient pas de la prétendue malice des ordinateurs et robots, mais plutôt de leurs compétences. Il précise aujourd’hui que cette prise de contrôle technologique pourrait se transformer en tyrannie. ‘’Tout cela peut sembler un peu malheureux, mais je suis optimiste. Je pense que la race humaine se lèvera pour relever ces défis », ajoute-t-il. L’auteur affirme par ailleurs qu'une puissance artificielle peut transformer les humains en véritables fourmis… Des études montrent déjà que de nombreux métiers vont être remplacés par des robots dans un futur proche, et de multiples voix s’élèvent de plus en plus contre cette menace qui devrait être surveillée au niveau national et international (selon elles). Elon Musk, le patron de Tesla en est une autre, et pas des moindres…