Jeudi, un nouveau pas était franchi dans l'escalade entre la #Corée du Nord et les #Etats-Unis. En effet, de hauts responsables nord-coréens ont mis en garde contre une " frappe préventive super-puissante." Une manière de répondre à l'allié chinois qu'il était déterminé à agir, car dans la même journée, le président américain #Donald Trump félicitait justement son homologue chinois Xi Jinping de faire pression sur Pyongyang. Le régime nord-coréen a par ailleurs accusé Pékin de " danser au rythme des Etats-Unis."

Le territoire américain en danger

Le commandement nord-coréen se dit désormais capable de frapper directement le territoire américain grâce, sans doute, à un missile longue portée.

Publicité
Publicité

L'inconnue reste de savoir si oui ou non l'armée a été capable de miniaturiser suffisamment sa bombe A afin de pouvoir la placer dans ce genre de missile longue portée. Désormais, les Etats-Unis privilégient le dialogue avec la Corée du Nord, mais ils affirment qu'ils n'hésiteront pas à réagir à toute agression contre des bases américaines au Japon ou en Corée du Sud, et, à plus forte raison, à des agressions contre le territoire américain. Pendant sa campagne présidentielle, Donald Trump avait promis de régler le problème nord-coréen... en reconnaissant aujourd'hui qu'il est bien plus complexe que ce qu'il avait pu imaginer.