Dans le but d'accompagner les éventuels investisseurs dans leurs démarches administratives, le #CCERE (le centre de commerce extérieur et des Relations extérieures) se voit aplanir sa démarche de restructuration avant sa véritable installation au Cameroun pour les potentiels et futurs investisseurs dans le domaine économique. #Douala étant le centre des affaires au Cameroun, à vue s'implanter en 2009 ce centre de commerce extérieur et des relations extérieures. Le directeur général, en la personne d'Ibrahim Zakari veut à son tour mettre en place une plateforme de développement et d'accompagnement dans le but de permettre un élargissement et un accès facile aux préoccupations administratives.

Publicité
Publicité

Selon les propos directeur Ibrahim Zakari, son pays le Cameroun peut maintenir sa stabilité économique malgré la grande crise économique internationale.

Concernant sa légalisation au niveau national, sa création repose sur le numéro : R.C.C.M. Numéro RC/DLA/2009/B/88 datant du 19 mars 2009 pour la Charte des Investissements de 2016 ; aussi de la Loi Numéro 2013 / 004 datant du 18 avril 2013 qui fixerait les incitations à certains investissements das le domaine privé au Cameroun. Le CCERE conseille éventuellement sur de nombreux risques et de nombreux avantages d'investissements dans certains pays étrangers et aussi de certaines études sur l'environnement, autant sur les risques , socio-économiques et politiques à l'investissement dans ces états propices aux affaires.

Publicité

Investir au Cameroun devient une récurrence, plus qu'une référence

le secteur des matières premières et de main d'oeuvre reste très riche dans la majorité des domaines d'exploitations, le secteur des affaires voit donc d'être d'avoir une régularisation pour les investisseurs en passe de collaborer. Avec le CCERE qui éventuellement s’engage à proposer dans cette plateforme entre la matérialisation, l'orientation et la satisfaction des investisseurs venant d'ailleurs au bénéfice du pays et des potentiels hommes d'affaires. Entre autres, depuis 2003, les autorités camerounaises ont pu élaborer bon nombres de projets pour le DSRP, ensuite celui du DSCE, pourtant toutes ces revues de développement jusqu’à présent n'évoluent pas vraiment,à cause d'un manque de réhabilitation et de certaines fausses manoeuvres. Par ailleurs, les grands chantiers de développement annoncés au Cameroun en 2012 par le Président de la République son excellence Paul BIYA, tels : les Barrages de Memve’ele au Sud du pays , de celui de Lom Pangar, de la Centrale à gaz de Kribi, la mise en place de la nouvelle cimenterie par le Groupe du nigérian Dangote, , de l'élaboration en vue des autoroutes Yaoundé-Douala et Nsimalen, sont et restent le point focal de l’émergence horizons 2035.

Publicité

Le Centre de commerce extérieur peut éventuellement disposer d’une équipe de spécialistes aux divers profils étant en mesure de fournir une meilleure expertise en matière de sécurisation et de promotion de ces investissements au niveau national et même mondial

Cette franchise assure également la gestion et la collaboration d’entre ces investisseurs étrangers et des chambres institutionnelles consulaires. Ils pourront ainsi fournir l’assistance consulaire requise aux futurs hommes d’affaires et aux potentiels investisseurs camerounais désireux de s’implanter ailleurs et même à l’étranger. #Yaoundé