Un milliard de franc CFA, c’est la somme que promet de débloquer l’Etat Camerounais pour indemniser les victimes de l’accident de train intercity d’Eseka. Le gouvernement camerounais prévoit également la construction d’une stèle en hommage aux nombreux voyageurs qui ont perdu la vie dans cette catastrophe ferroviaire. La commission d’experts mandatée par l’Etat a, par ces promesses apaisé la tension qui prévaut dans tout le pays depuis l'accident.

Un coup dur pour l'entreprise de transport

Selon les enquêteurs, c’est l’entreprise en charge de la gestion du transport par voie ferrée au #Cameroun Camrail qui est responsable de la catastrophe.

Publicité
Publicité

Selon eux, l'entreprise n’a pas respecté les règles de sécurité. L’entreprise n’aurait pas vérifié le système de freinage de la rame avant le départ. Ce qui justifie l’excès de vitesse observé quelques minutes avant l’accident.

L’Etat camerounais promet de traduire les responsables de Camrail devant les tribunaux. Plus largement, le rapport de ce mardi mentionne que le contrat de concession entre l’Etat et la société Camrail fera l’objet d’un audit.

L’Etat entend renforcer sa présence au sein de Camrail. Une stratégie qui vise à éviter un autre drame comme celui du 21 octobre 2017. Ce jour-là, une buse métallique s’effondre sur l’axe lourd Yaoundé-Douala. La seule route reliant Douala est donc coupée. Le flux de voyageurs s’ébranle sur la gare ferroviaire de Yaoundé. Selon de nombreuses sources, Camrail avait pris la décision de surcharger la rame.

Publicité

A #Eseka, le train déraille, plus d’une soixantaine de personne y laisseront la vie.

Lenteur dans les réactions de l'Etat camerounais

Depuis lors, l’action de l’Etat Camerounais reste très critiquée. Les secours tardent à arriver sur les lieux de l’accident. Le président de la République Paul Biya reste en Europe malgré la situation du pays. Sous la pression de la diaspora camerounaise, il rentre au pays, mais se rend pas à Eseka. La critique s’intensifie. C’est dans ce contexte que le chef de l’Etat décide de mettre sur pied la commission d’enquête qui a livré ses résultats ce mardi. Mais c’est l’entreprise Camrail qui a fait le premier pas dans l’indemnisation des victimes.

Camrail avait promis quelques jours après l'accident d'accorder un peu plus d'un million de francs CFA à chaque famille de victime . Officiellement, c'était pour les aider dans l'organisation des obsèques et les frais d'hospitalisation pour certains. Selon plusieurs familles , aucune somme n'a été versé.