Sous l'apparence banale de cette femme de 38 ans, anciennement enseignante au lycée Franklin Central d'Indianapolis, se cache en réalité une manipulatrice sans scrupule. Au coeur d'un terrible scandale, #Kathryn Hagan a été suspendue de ses fonctions avant de finalement donner sa démission le 7 avril. Arrêtée par la police le mardi 2 mai, elle fait l'objet de cinq accusations extrêmement graves : corruption de mineur, abus sexuels sur mineur, complot en vue de commettre un vol à main armée, distribution de substances réglementées et distribution d'arme à feu. Kathryn Hagan devra désormais en répondre devant la justice.

La liaison de la prof avec un élève de 17 ans

Le 28 mars, Kathryn Hagan a invité un adolescent à son domicile.

Publicité
Publicité

Elle lui a fourni du Xanax, un anxiolytique ne pouvant normalement être obtenu que sur ordonnance. Le 31 mars, la professeure a de nouveau convié l'élève chez elle et, cette fois-ci, a eu une relation sexuelle avec lui. La mère du jeune homme a découvert des messages explicites dans le téléphone de son fils et en a informé la direction du lycée, qui a à son tour alerté les autorités compétentes. Une enquête a alors été ouverte par le procureur du Comté de Marion. Interrogé par un inspecteur de l'unité des crimes sexuels, l'élève a reconnu avoir entretenu une brève liaison avec Kathryn Hagan. Il a également déclaré avoir pris du Xanax lorsqu'il était chez elle, pensant que les cachets qu'elle lui donnait servaient à soulager le mal de tête. Mais l'affaire est loin de s'arrêter là...

Vidéo compromettante et chantage

Les enquêteurs ont découvert qu'une vidéo de dix secondes circulait dans le lycée.

Publicité

Sur ce film, Kathryn Hagan apparaissait nue en compagnie de son jeune amant. Des élèves utilisaient cette vidéo pour faire chanter leur professeure, et obtenir ainsi des notes plus élevées. Dans le téléphone portable d'un garçon de 16 ans, la police a trouvé des messages provenant du téléphone de la professeure. Elle lui demandait de faire cesser ce chantage en intimidant les responsables et en dérobant les téléphones sur lesquels figurait la vidéo, et lui a pour cela fourni une arme de poing. Une perquisition a été menée au domicile de Kathryn Hagan, et a permis de retrouver des boîtes de Xanax ainsi que des papiers relatifs à l'achat de l'arme. Les investigations continuent, certains des élèves interrogés ayant prétendu que Kathryn Hagan entretenait également une liaison avec un autre adolescent scolarisé au lycée Franklin Central. Affaire à suivre ! #professeur #Etats-Unis