Sous un soleil ardent, l’on aura pu entendre des sons provenant des balafons et des danseurs en pleine présentation scénique, tout ceci au lieu dit CCMC (centre des créateurs de mode du #Cameroun) au quartier Bastos à Yaoundé le 22 Mai 2017. L’événement tant attendu de la mode au Cameroun a enfin pu commencer. Cette fête de la mode se déroule chaque année, et en cette année 2017, la 8e édition a permit à ces artistes de la mode de pouvoir s’exprimer à travers leurs créations personnelles. Du 22 au 28 Mai, les festivités ont tourné autour des lieux indiqués pour l’occasion avec de nombreux partenariats allant des ambassades aux annonceurs locaux (Ambassade de Suisse, des Etats-Unis, D’Allemagne, de France, D’Espagne, du Canada, Biopharma, Promote 2017, l’Assureur Allianz, Canal 2 entre autres).

Publicité
Publicité

La cérémonie d’ouverture du #Forum des métiers de la mode et du design dont le thème cette année fut « Entrepreneuriat et Leadership », sous la bannière AFROPUNK a été de toutes parts engrangée par de nombreuses découvertes. L’art de créer, de modeler et d’impressionner le visuel, nous transportera sans nul doute dans cette sphère de la #Création vestimentaire, à travers les nombreuses activités prévues à cet effet. En cette journée de lancement des activités, une conférence de presse à suivie aux environs de 15 heures et demi, en présence d’Imane Ayissi (créateur et directeur artistique du forum), de son excellence monsieur René Cremonese (Haut commissaire du Canada au Cameroun), de Michaela Engst (créatrice allemande invitée), de Raphael Mouchangou (représentant de l’Institut Goethe partenaire de l’édition) et enfin d’Yves Eya'a, directeur du CCMC.

Publicité

Les échanges auront été ponctués sur la diversité des modèles à présenter, et surtout sur l’insistance avec laquelle Imane Ayissi motivera les lauréats dans la précision du travail à présenter. Il s’exprimera tour à tour de la sorte : "durant la formation, on a expliqué aux créateurs la façon de procéder selon laquelle il serait possible de travailler avec toutes les formes, qui pourraient aller d’un tableau à une bouteille avec du tissu."

Un forum de la mode bien ancré dans les traditions universelles

Au delà de son expérience professionnelle, le directeur artistique du forum Imane Ayissi, mettra en exergue la mode africaine en tablant sur les productions locales, et la valorisation des talents du continent. Sur ces entrefaites, le Mercredi 24 Mai à 14 heures à l’IFC (Institut français du Cameroun partenaire du forum), il a été diffusé deux films documentaires montrant les coulisses de la préparation d’un défilé de mode (le premier étant celui de Jean Paul Gaultier et le second représentera la célèbre marque italienne FENDI sous la direction du légendaire Karl Lagerfeld).

Publicité

Les festivités se sont ensuite déportées le Jeudi 25 Mai aux environs de 10 heures à HLOG (sis au quartier Dragages-Yaoundé, 300 mètres après le club CAMTEL), pour la finale du concours « Talents de créateurs », présidé par un jury composé du directeur de l’IFC (Stéphane Leclerc), du directeur de l’Institut Goethe (Fabian Mühlthaler), de Claudine Mbeleokoen (Designer Cameroun), de Jean-Marc Chauve (IFA, Paris), du Dr Viviane Ondoua Biwole (enseignante UYII, DGA, ISMP), de Michaela Engst (Designer, Allemangne), d’Imane Ayissi (créateur de mode, Cameroun-France) et d’Yves Eya’a (directeur CCMC). Durant ce concours, les 10 candidats en lice ont présentprésenté en 10 minutes chacun leur projet de création. Ensuite s’en est suivi au courant de la journée une table ronde sur le thème « Entrepreneuriat et leadership ».

Un final des plus inattendus pour la clôture du forum des métiers de la mode et du design

Le vendredi 26 Mai à l’hôtel Hilton de Yaoundé, s’est tenu le défilé final. Les lauréats ont été connus à la fin du défilé en la personne de Bruno Arbouzam Kenegue (originaire d la région du Nord Cameroun et est parallèlement professeur des collèges en Histoire) et de Benite Yeleza (styliste de nationalité congolaise). Toutefois l’on a pu remarquer le travail extraordinaire d’Imane Ayissi qui clôturera avec une collection privée et d’Aubin Dimitri Awounfack dont la signature aura tournée autour de la couleur noire à de laquelle il dira : "le noir ça amincit."