Cette date ne vous dit certainement rien pour le moment, pourtant, elle se doit être connue. Pour cela, il faut se plonger au coeur de la Première Guerre Mondiale ( 1914-1918) lorsqu'en 1917, la #Chine rentre en guerre contre l'Allemagne. Il était prévenu que si les alliés gagnent, la Chine récupère le territoire de Shandong. Cependant, cela ne se passe pas comme prévu et en 1919, les territoires sont attribués au Japon. S'en suit alors une protestation de la Chine à Paris. Le #4 Mai 1919, 3000 étudiants se réunissent alors à Pékin pour manifester, devant les portes de #tiananmen en diffusant : "Le territoire de la Chine peut être conquis, mais il ne peut être donné! Les Chinois peuvent être tués, mais ils ne peuvent pas être soumis! Notre pays risque sa perte! Citoyens, mobilisez-vous!".

Publicité
Publicité

Ils souhaitent dénoncer les 21 conditions présentées par le Japon qui veut coloniser la Chine. Les étudiants réclament plusieurs choses comme la modernité, les sciences nouvelles et que le Baihua remplace la langue chinoise littéraire. Une manifestation qui entraîne une réaction puisque " les marchants décrètent le boycott " a des produits japonais" ainsi qu'une grève à Shanghai. Environ 1000 meneurs sont emprisonnés dans une université. Résultat de cette manifestation : un fonctionnaire projaponais est blessé et une voiture est brûlée. C'est depuis cet événement que le 4 mai est commémoré en Chine mais également à Taiwan.

1989 : Un terrible massacre à Tiananmen

"Le Mouvement du 4 mai" a toujours une importance pour les étudiants chinois en 1989, 70 ans après la manifestation sur les portes de Tiananmen. Mais cette fois ci, l'armée chinoise va devoir faire face à de terribles massacres causées par des chars se dirigeant droit vers les étudiants.

Publicité

Après la mort de Hu Yaobang, " une des figures réformatrices du Parti communiste chinois", les chinois décident d'agir et d'occuper de nouveau la place Tiananmen pour manifester. Plusieurs milliers de militants sont blessés. Le nombre de blessés et de morts n'est aujourd'hui toujours pas exact mais pour donner un chiffre " 3000 civils blessés et 300 morts". Pour la Croix-rouge chinois, le bilan est encore plus grand puisqu'il y aurait 10 000 blessés et 2 600 morts. Une vidéo a fait le tour du monde! Un homme, sac à la main, s'avance vers les chars afin de leur barrer le passage. Un courage incroyable pour cet homme qui, de plus, monte sur l'un des chars pour montrer son mécontentement. Malheureusement, on ne saura pas ce qu'est devenu le mystérieux homme du massacre de Tiananmen. "Des images devenues un symbole de la répression du mouvement démocratique".