Hier soir, le 3 juin 2017, une double attaque est survenue : une camionnette a foncé dans la foule sur le London Bridge puis trois assaillants se sont jetés sur les passants pour les poignarder à quelques centaines de mètres. Ils ont été abattus par la police.

Niveau d'alerte maximum pour en Grande-Bretagne

La police a reçu des témoignages au sujet d'une camionnette fonçant dans les foules à 80 km/h selon les témoignages, sur le pont de London Bridge vers 22h08 heures locales. « J'ai vu une camionnette rouler en zigzag en tentant de faucher un maximum de personnes. Les gens essayaient d'échapper à la course du véhicule. J'ai ensuite essayé d'aider les blessés, des jeunes essentiellement », a raconté un témoin Alessandro, à la BBC.

Publicité
Publicité

Peu de temps après, d'autres témoignages se font entendre au sujet d'individus attaquant au couteau les passants dans le quartier de Borough market. Les individus se sont réfugiés dans les bars proches et ont été abattus par la police armée. Malgré l'intervention rapide de la police moins de 10 minutes après le premier appel d'urgence, le mal été fait. Des vidéos partagées sur les réseaux sociaux montraient la police entrer dans des bars et des restaurants pour sommer les clients de se coucher sous les tables. « Les suspects portaient ce qui ressemblait à des vestes explosives, qui se sont révélées fausses ». Selon la police, il n'y aurait pas d'autres personnes impliquées dans l'#Attentat hormis les trois individus abattus. Certains témoignages affirment avoir vu plusieurs hommes descendre de la camionnette qui se sont précipités pour poignarder les gens.

Publicité

Dans un appel, Donald Trump « a loué la réaction héroïque de la police et des autres intervenants et a offert le soutien total du gouvernement des Etats-Unis pour enquêter et traduire devant la justice les responsables de ces actes haineux ». L'ancien Premier ministre, Manuel Vals, affiche « sa solidarité avec les victimes » sur Twitter. Il poursuit : « Face au #Terrorisme, nous ne céderons pas. Nous sommes tous londoniens ! »

L'attaque terroriste serait-elle un cas isolé ?

Toutes formes de coordinations avec une autre attaque terroriste semblent écarter. La police locale a indiqué traiter les attaques du London Bridge et de Borough Market comme « des actes de terrorisme ». L'exécution de l'attaque rappelle cependant fortement certaines attaques récentes en Europe, on pense notamment à Nice ou Berlin.

« C'est pour Allah » ont crié les terroristes. « Ils poignardaient tout le monde en criant -C'est pour Allah-», affirme à la BBC Gerard, un témoin de l'attentat qui dit avoir vu une jeune femme s'effondrer. Évoquant un «massacre», un autre témoin, Eric, indique lui aussi avoir entendu ce cri.

Si l'attaque a été orchestrée par des individus mal attentionnés, de façon indépendante, il semble que la motivation des différents attentats est liée. La radicalisation de certains individus devient préoccupante à mesure que les chiffres augmentent. #Londres