Ce samedi, dans la soirée, la police londonienne a reçu un appel alarmant signalant une camionnette blanche fonçant sur une foule située sur le London Bridge. Le véhicule roulait à plus de 80 km/h selon des personnes présentes sur les lieux. La piste terroriste, bien que n'ayant pas été encore revendiquée, est envisagée par les autorités londoniennes. En effet, le mode d'exécution de cet #Attentat est similaire à celui de Nice le 14 juillet 2016. À l'heure actuelle, le bilan est estimé à 7 morts et 48 blessés, dont 21 dans un état critique. 4 Français figurent parmi les blessés dont 1 en état grave.

Le déroulement des faits

Aux alentours de 22 heures, une camionnette blanche se présente sur le pont le plus populaire de #Londres, le London Bridge, où une foule est présente sur le trottoir.

Publicité
Publicité

Soudainement, la camionnette accélère et fonce sur la foule à plus de 80 km/h avant de s'arrêter brusquement dans le Borough Market voisin, un marché festif très apprécié par les touristes. Les assaillants sortent alors du véhicule, armés de fusils, d'armes blanches et équipés de fausses ceintures explosives avant de s'en prendre aux passants. Il aura fallu 10 minutes pour que les autorités interviennent et échangent des coups de feu avec les assaillants avant de les abattre. Les suspects, quant à eux, ont eu le temps de poignarder des personnes présentes sur le lieu du crime. Notons qu'après l'attentat à Manchester lors du concert de la chanteuse Arianna Grande, ce sont plus de 3 attaques qui ont été orchestrés durant ces 3 derniers mois.

Peu de temps après l'attentat de Manchester

La Grande-Bretagne a encore été victime d'un attentat après celui de Manchester, lorsqu'un assaillant d'origine libyenne décide de se faire exploser à la sortie du concert de la chanteuse d'Adrianna Grande, faisant 22 morts.

Publicité

Cet attentat fut revendiqué peu de temps après par l'État islamique. Il est aussi bon de se rappeler de l'attentat du 22 mars se déroulant également à Londres, où un homme avait, lui aussi, foncé sur une foule se trouvant sur le pont de Westminster, provoquant la mort de 4 personnes, avant de poignarder à mort un policier se situant sur place. Ces trois attentats obligent l'Etat à annoncer l'état d'urgence dans tout le pays.

Les réactions politiques

Peu de temps après les attentats d'hier soir, l'actuel Président de la République française, Emmanuel Macron, ainsi que le président des Etats-Unis, Donald Trump, ont réagi sur Twitter. M. Macron, dans son Tweet, prône la solidarité avec le peuple britannique et exprime ses pensées aux proches des victimes. Donald Trump, quant à lui, a été l'un des premiers à réagir à cette attaque, en écrivant sur la plateforme le Tweet suivant: " Nous sommes là quoi que les États-Unis puissent faire pour apporter leur aide à Londres et au Royaume-Uni - NOUS SOMMES AVEC VOUS, QUE DIEU VOUS BENISSE ". Le monde, quant à lui, exprime sa solidarité au peuple britannique.

#Terrorisme