Cela fait déjà 48 heures que l’évêque de Bafia a quitté l’évêché sans prévenir son entourage. Autour du pont du fleuve Sanaga à #Ebebda (axe lourd Bafoussam-Yaoundé), les investigations se poursuivent. La Marine Nationale Camerounaise, les sapeurs-pompiers passent au crible chaque recoin du fleuve où Monseigneur Jean Marie Benoît Balla aurait disparu. Ils bénéficient dans cette tâche difficile du soutien des plongeurs traditionnels (ils creusent du sable dans le fleuve ndlr). Au cours d’un point de presse qu’ils ont organisé dans l’après-midi de ce jeudi, l’état d’avancement de l’enquête a été évalué. « Monsieur l’évêque n’est pas encore sortie de ce fleuve… En tout cas, s’il y est » a ainsi déclaré le porte-parole des enquêteurs.

Publicité
Publicité

« Les recherches sont compliquées, notamment à cause des effets de la pluie qui rendent la visibilité très mauvaise pour nos plongeurs » s’est-il expliqué.

Sur place dans la ville de #BAFIA où Monseigneur Jean Marie Benoît Balla officiait, c’est la désolation. Dans les rues, les mines sont graves ; les trais sont tirés. C’est toute une ville qui regrette la disparition de l’Homme de Dieu. Sa paroisse vie au rythme des prières et des chants d'adorations. Tous les fidèles souhaitent le retour du prélat.

Des soupçons d’enlèvement

Alors que les enquêteurs se démènent pour retrouver l’évêque disparu de façon mystérieuse, une rumeur à l’odeur de soupçon circulent parmi la population de la localité. Selon plusieurs habitants de Bafia interrogés ce jeudi par les journalistes de la Cameroun Radio and Television, l’évêque a vrai semblablement été enlevé par des inconnus.

Publicité

Cette rumeur est soutenue par un meurtre moins médiatisé, celui du Directeur du petit séminaire de Bafia l’Abbé Armel Djama. Ce prêtre a été retrouvé mort dans sa suite il y a deux semaines. L’acte a été perpétré par des malfrats inconnus. Les forces de l’ordre peinent encore à les retrouver. Monseigneur Jean Marie Benoît Balla a-t-il été enlevé par des mêmes malfaiteurs qui ont assassiné son collaborateur ? Rien n’est moins sûr. En tout cas, c’est une question que les habitants de Bafia se posent en ce moment. Mais ce dont on peut être certain pour l'instant est que l’évêque de Bafia a quitté l’évêché mardi dernier à 23 heures. Sa voiture a en été retrouvée le lendemain, garée sur le pont de la #Sanaga à Ebebda; dans un sens allant vers Yaoundé. Elle se trouve en ce moment au commissariat de Bafia.