Combien d’entre vous ont déjà rêvé de partir au Tibet pour en découvrir sa #Culture, ses paysages et son histoire ? Si vous voulez vous y rendre, un conseil : allez-y le plus vite possible! La Chine impose sa culture à l’un des peuples les plus pacifiques du monde. Le conflit qui oppose la Chine et la Région autonome du Tibet dure depuis 1950, après que celui-ci ait tenté de faire reconnaitre son indépendence au niveau international. Il finira envahi par la Chine.

Révoltes au Tibet

Depuis 2009, le Tibet est victime de la plus grande vague de protestation à caractère politique. Plus de 140 tibétains se sont immolés par le feu au Tibet.

Publicité
Publicité

Parmi eux, des moines, des étudiants, des nonnes qui dénoncent la perte de leur identité.

Photos du #dalaï-lama interdites, surveillance policière et présence militaire omniprésente, arrestations massives de moines tibétains, tirs sur les manifestants, création de buildings, profanation de lieux sacrés, … La répression s’aggrave. Le Tibet vit désormais sous le joug d’une dictature forcée, conditionnée par la Chine qui souhaite étendre son influence économique et militaire. Ce pays va jusqu’à mentir, nier toutes ces atrocités orchestrées et parler d’une « conspiration politique manigancée par le Dalaï-lama ».

Depuis plus de 40 ans, la culture tibétaine se perd sous l'autorité de la Chine. Chaque année, bon nombre de tibétains cherchent à quitter la zone pour fuir, au risque de mourir sous les balles des militaires chinois.

Publicité

La police chinoise ne prend pas de gants avec la population tibétaine, elle la traite bien souvent avec la plus grande brutalité.

Le Tibet : entre légitimité historique, réserves minérales et intérêt militaire

Sous couvert de féodalisme et pour remédier à un mode de vie dit « sous-développé », la Chine est prête à tout pour absorber cet espace. Cette invasion est largement orientée, et ce pour plusieurs raisons majeures : la légitimité historique invoquée par le régime de Pékin ; un sous-sol tibétain très riche avec l’une des plus grandes réserves minérales (chrome, plomb, zinc, charbon, uranium, or, et cetera) ; et un intérêt stratégique (militaire) afin de protéger le peuple chinois des pays environnants comme l’Inde, la Russie et d’autres pays musulmans d’Asie centrale.

Cette domination grandissante se traduit par une répression de leur religion et de leur culture. Les droits de l'homme au Tibet sont l'objet de controverses et d'examens minutieux.

Que font nos dirigeants ? Pouvons-nous laisser la Chine agir ainsi ?