Otto Wambier avait obtenu un voyage organisé chinois vers la fin de l'année 2015. Comme tout étudiant, il s'agissait d'un échange universitaire où il devait rejoindre l'université de Hong Kong par la suite. Mais l'étudiant a été arrêté pour avoir tenter de dérober une affiche de propagande à son hôtel !

Un régime strict pour un simple étudiant

En #Corée du Nord, ça ne rigole pas ! Ce qui serait passé pour une faute civique chez nous est immédiatement perçu comme un crime contre l'État et pas qu'un peu ! Otoo Warmbier avait été condamné à 15 ans de travaux forcés pour crimes contre l'État nord-coréen ! Les autorités locales n'ont pas cherché plus loin, sa tentative de déchirer une affiche de propagande a été immédiatement punie comme une activité hostile envers le pays. La Corée du Nord ajoute qu'il s'agissait de complot contre la Corée du Nord et évoque même la CIA.

Publicité
Publicité

L'étudiant est alors pris pour cible et aurait donc servis de chantage politique ou simple mise en garde à quiconque souhaiterait faire la même erreur ! Les événements dépassent de loin Otoo Warmbier qui se rend compte bien trop tard de son énorme erreur... Celui-ci s'excuse, et supplie la Corée du Nord de le libérer ! Les États-Unis l'ont vite appris et demande grâce avec pour seul moyen de communication, des diplomates suédois présents à Pyongyang. Leurs efforts les auraient conduit à aller voir Warmbier dans sa prison, sans succès...

Aucune nouvelle pour la famille de l'étudiant. Seule information, le procès de Otoo Warmbier a bien eu lieu pour appliquer la sentence de 15 ans de travaux forcés. Le lundi 5 juin 2017, les autorités nord-coréennes refont surfaces et annoncent aux américains le coma de l'étudiant donnant suite aux négociations pour sa libération.

Un retour au pays bien triste

Otto Warmbier a donc été rapatrié le 13 juin mais ce lundi 19 juin 2017, on apprend son décès à l'hôpital de Cincinnati.

Publicité

La famille de l'étudiant est évidemment sous le choc de ce qui est arrivé. Ses parents souhaitent témoigner de la terreur qu'inspire le régime nord-coréen où leur fils ne serait qu'un de plus parmi les nombreuses personnes oppressées et abusées. Otto Warmbier se trouvait être dans le coma depuis mars 2016 soit pendant plus de trois mois ! #Donald Trump, le président des États-Unis, présente ses condoléances à la famille qui restera probablement inconsolable devant ce drame.

L'étudiant aurait développé un cas grave botulisme. Suite à cela, on lui aurait donné un somnifère le plongeant dans le coma, après une détention de 18 mois. Le KCNA, l'agence officielle nord-coréenne, a déclaré avoir libéré le jeune homme pour raison humanitaire « en vertu du jugement de la Cour centrale de la la République populaire et démocratique de Corée ».

Suite à cet événement tragique,l'agence Young Pioneer Tours, qui avait pris en charge le voyage du jeune homme, déclare ne plus vouloir emmener d'américains sur le sol nord-coréen.

Publicité

La situation politique entre les États-Unis et la Corée du Nord s'aggrave de jour en jour. Le régime paria du pays, très secret, applique un système basé sur la terreur dont le jeune étudiant a du faire les frais. La question de la Corée du Nord intrigue, d'autant que le pays possède un projet nucléaire inconnu. Seul certitude, le pays a bien effectué des essais nucléaires. #Etats-Unis