Un nouvel #Attentat a été commis contre le #Royaume-Uni dans la nuit du 3 au 4 juin, cette fois-ci au centre-ville de Londres : pour l'instant, le bilan provisoire est de 6 morts et 48 blessés, principalement des jeunes. Parmi les blessés, 4 sont Français. Malheureusement, le bilan risque de s'alourdir dans les heures qui suivent. Selon les premières informations, une camionnette a renversé des passants dans un quartier touristique de la capitale aux alentours de 22 heures, puis a eu lieu une série d'attaques au couteau contre des clients attablés sur les terrasses de pubs. Les terroristes seraient au nombre de 3, et ont tous été abattus par la police anglaise.

Publicité
Publicité

Déroulé des faits

Dans le quartier de London Bridge, vers 22 heures, une camionnette a foncé à environ 80 km/h sur les passants en faisant des mouvements dans tous les sens pour faire le plus de victimes possible. 3 personnes étaient à bord de ce véhicule et, après avoir renversé plusieurs piétons, elles sont sorties, couteau à la main, pour s'en prendre aux clients présents sur les terrasses de pubs. C'est au moment où les consommateurs des pubs étaient agressés que les policiers sont arrivés, leur ont sommé de se coucher sous les tables, puis ont tiré sur les 3 assaillants - seulement 8 minutes après le début de l'attaque, ils étaient neutralisés. Les 3 terroristes portaient de fausses ceintures explosives, qui n'ont donc pas été déclenchées. Pendant le reste de la nuit, des hélicoptères de la police ont fait le tour du quartier à la recherche d'éventuels complices.

Publicité

Pourquoi ce quartier ?

Ces événements se sont déroulés dans le quartier de London Bridge, sans doute car ce lieu est le centre historique de la ville, à partir duquel elle s'est développée pendant des centaines d'années. Ainsi, il est très fréquenté par les touristes et bien desservi par les transports en commun de la ville. Il est donc fort probable que l'endroit ait été choisi pour faire le plus de victimes possible.

Réaction des autorités

La Première ministre britannique a condamné ces actes comme " affreux ". Le maire de Londres, pour sa part, les a caractérisés de " barbares " à l'encontre des Londoniens et des touristes, innocents. Une source policière a déclaré que la présence policière serait renforcée à Londres pour lutter plus efficacement contre le terrorisme, qui frappe une 3è fois en 3 mois le sol britannique. En effet, un attentat avait déjà eu lieu à Westminster le 22 mars, puis à Manchester il y a deux semaines. De plus, ces événements ont lieu dans un contexte tendu de campagne électorale, à 5 jours des élections législatives qui décideront du nom du futur Premier ministre britannique et lui accorderont une majorité au Parlement.

Publicité

Réactions internationales

Emmanuel Macron a réagi peu après les faits, condamnant évidemment ce nouvel acte : " Face à cette nouvelle tragédie, la France est plus que jamais aux côtés du Royaume-Uni. Mes pensées vont aux victimes et à leurs proches." Le président américain, pour sa part, a fait passer un message plus politique dans sa réaction aux attentats terroristes qui ont frappé Londres la nuit dernière, justifiant en quelque sorte la légitimité de son décret anti-immigration : " Nous devons être intelligents, vigilants et forts. Nous avons besoin que les tribunaux nous rendent nos droits. Nous avons besoin du ' travel ban ' pour un niveau supérieur de sécurité." Finalement, réalisant que ce message ne comportait aucun soutien au peuple anglais, il en a publié un nouveau, moins politique : " Quoi que les Etats-Unis puissent faire pour apporter leur aide à Londres et au Royaume-Uni, nous sommes là - NOUS SOMMES AVEC VOUS. QUE DIEU VOUS BENISSE ! "