Publicité
Publicité

Crise de l’Euro, Corée du Nord, Brexit, migrants, terrorisme, Syrie, Donald Trump, Vladimir Poutine, krach boursier, tensions entre le Japon et la Chine : de quoi faire paniquer plus d’un observateur ! Mais pas de problèmes : il existe de nombreux endroits sur cette planète où vous pouvez vous protéger en cas de conflit nucléaire et assister à ce fabuleux spectacle sans risquer votre peau … En voici un primesautier aperçu !

La Nouvelle-Zélande : le pays possède beaucoup de bétail, un sol fertile, et est entouré d’eau. Les habitants y vivent de façon paisible. Pensez à ne pas y déranger les Hobbits. L’Australie est aussi une nation auto-suffisante, du point de vue alimentaire par exemple.

Publicité

Les radiations du feu nucléaire n’y seront qu’une lointaine possibilité.

Tierra del Fuego, Argentine : L’hémisphère Sud, moins pollué de manière générale, vous ravira. La direction des vents y est favorable, ce qui vous évitera de subir les radiations nucléaires. Le Chili, voisin, représente aussi une belle alternative, surtout pour ceux qui aiment les jolis paysages bucoliques. Pensez à apprendre l’espagnol pour vous faire comprendre des autochtones.

L’Antarctique : Personne ne va vous chercher dans cette contrée glaciale. Voilà le souci : il y fait trop froid pour subsister. Vous allez également devoir cohabiter avec le millier de scientifiques basés en permanence sur ce continent hostile. Les phoques et pingouins seront au menu, pour les fins gourmets. Pensez à y apporter une guitare, pour les soirées au coin du feu.

Publicité

Petit plus cependant : le Traité de l’Antarctique, signé en 1959, y interdit les activités militaires.

Le Groenland : ce bout de terre, situé à environ 3000 kilomètres du Danemark, n’est pas aligné politiquement. Vous pouvez y élever votre propre nourriture, dans des conditions atmosphériques parfois rude. Un ours polaire risque de vous déranger pendant votre sommeil. Sinon, prenez un avion jusqu’aux Iles Falkland, qui se trouvent beaucoup plus loin.

Les Iles Fidji ou Tuvalu : pour la météo et les plages, évidemment. C’est à peu près tout.

Le Bhoutan. La population locale est vue comme la plus heureuse du monde. L’économie, agraire, vous fournira de la viande sans trop de difficultés. Le réseau routier est bon, et vous y êtes protégé par des montagnes (dont l’Himalaya). Excusez du peu.

Le Dakota du sud, #USA. Une compagnie appelée Vivos y a construit le plus large réseau de foyers de protection souterraine. Mais les fans de survivalisme doivent mettre la main à la poche pour avoir accès à son réseau d’eau potable et ses vivres…

Vous êtes européen, tout ceci vous semble lointain ? Il n’est pas obligatoire de partir à l’autre bout du monde pour sauver vos progénitures, le Vieux Continent n’est pas en reste en ce qui concerne les recoins paisibles où vous serez tous en sécurité…

Où poser ses valises en Europe en cas de Guerre mondiale ?

Allez à Malte : la petite île méditerranéenne, située dans au Sud de la Sicile, représente un véritable fort à l’abri de toutes attaques.

Publicité

300 jours de soleil par an, le coût peu élevé de la vie, la beauté des paysages et de l’archipel représentent de parfaites raisons pour y déménager après la lecture de cet article. Les musées, cinémas, galeries d’art vous permettront d’y passer d’agréables moments jusqu’à la fin de votre existence.

En Suisse : le pays, célèbre pour sa neutralité, comprend de nombreux bunkers, tous disséminés au sommet des montagnes. En addition, les armes disponibles y sont conséquentes par rapport au nombre d’habitants (oui, les apparences sont trompeuses). Oubliez définitivement les pays limitrophes et mangez du chocolat.

L’Islande: encore un endroit endroit paisible. Cette nation trône au top de l’index mondial de la Paix, ce qui fait très sérieux sur papier. Mais certains volcans y sont encore en activité (ce qui est très dérangeant). L’Irlande, par contre, devrait faire partie de vos options. La météo assure la possibilité d’y élever du bétail, d’y faire pousser des légumes. Les irlandais sont, de plus, réputés pour être chaleureux. La pénurie d’alcool y est exclue. Il en va de la survie de la population locale.

N’oubliez pas la montagne de Kosvinsky, en Russie. Une base très bien cachée s’y trouve…

Un conseil pour terminer : évitez tous les pays du Moyen-Orient, d’Afrique du Nord, les USA, la Chine, entre autres, lorsque le moment sera venu. Et, comme dirait le regretté Albert Einstein : "Je ne sais pas comment la Troisième #Guerre Mondiale sera menée, mais je sais comment le sera la quatrième: avec des bâtons et des pierres." #Corée du Nord