Nouvel échec pour #Donald Trump. Lors de sa campagne présidentielle face à Hillary Clinton, l'homme d'affaires avait fait de la suppression de l'Obamacare l'une de ses promesses fortes. Depuis son élection, le président des États-Unis tente de respecter cette promesse, sans succès pour le moment. La faute surtout à un parti républicain divisé. Le Sénat a ainsi de nouveau refusé la proposition de Donald Trump d'abroger la loi datant de 2010. Ce qui a eu le dont d'énerver le principal concerné, qui s'est adressé directement à son camp. « Laissez Obamacare échouer et ce sera beaucoup plus facile. Je pense que nous sommes probablement dans cette position où nous laisserons échouer Obamacare.

Publicité
Publicité

Nous laisserons échouer Obamacare et ensuite les démocrates viendront vers nous », a assuré le président des États-Unis, convaincu que même s'il ne parvient pas à abroger cette loi, cette dernière ne survivra pas dans le temps. Un nouvel échec symbolique pour le président américain, qui n'a toujours pas réussi à faire passer une loi sur un sujet majeure, six mois après son entrée en fonctions. Plutôt étonnant lorsque l'on sait que le camp républicain contrôle la Maison Blanche, mais aussi le Sénat et la Chambre des Représentants.

Donald Trump appelle les républicains à laisser échouer l'Obamacare

Aux #Etats-Unis, la loi Obamacare est ainsi devenue un symbole, celui de l'échec de Donald Trump à mettre sa politique en place. Une loi qui avait fait beaucoup parlé lors de son instauration en 2010.

Publicité

Environ 20 millions de personnes ont bénéficié d'une couverture médicale grâce à cette loi, mais cela n'a pas empêché les républicains d'être opposés au projet dès le premier jour. En 2015, le Sénat redevenu républicain a rapidement voté pour abroger cette loi. Sans succès, s'opposant au veto de Barack Obama. Du côté de la Chambre des Représentants, plus de 60 votes ont eu lieu afin d'abroger ou tout simplement de modifier l'Obamacare. Là aussi, sans succès. Un héritage de la mandature précédente qui résiste et qui affaiblie la crédibilité de Donald Trump au fur et à mesure des échecs concernant l'abrogation de l'Obamacare. Six mois après sa prise de fonctions, le président américain s'est surtout rendu compte qu'il ne peut pas compter sur un parti fort et fiable. Les républicains sont divisés à son sujet, comme c'était déjà le cas lors de la campagne présidentielle.

L'abrogation d'Obamacare, promesse forte de Donald Trump

Malgré tout, le pouvoir en place n'a pas dit son dernier. Le vice-président Mike Pence a ainsi pris la parole, appelant au bon sens des républicains.

Publicité

« Le Sénat devrait voter pour abroger l'Obamacare maintenant et le remplacer plus tard, ou revenir tout simplement sur la législation soigneusement conçue à la Chambre et au Sénat. De toute façon, l'inaction n'est pas une option. Le Congrès doit progresser. Le Congrès doit faire son travail et le Congrès doit faire son travail maintenant ». Du côté des sénateurs, certains tentent également de mobiliser les troupes, à l'image de Richard Shelby, sénateur de l'Alabama ultra-conservateur. « Tout le monde est frustré, beaucoup d'entre nous le sont. Nous avons des personnes en train de fuir alors qu'elle ne devraient pas », faisant référence aux promesses républicaines de supprimer l'Obamacare depuis sa mise en place en 2010. Nul doute que les républicains vont très prochainement de nouveau tenter leur chance au Sénat. Car tant que cette loi fort du mandat Obama sera en place, Donald Trump aura bien du mal à mettre en place sa politique, celle pour laquelle il a été élu 45ème président des États-Unis. #Barack Obama