Avec Jon Huntsman, Donald Trump fait le choix de l'expérience, même si ce choix doit encore être validé par le Sénat. Huntsman a servi deux fois comme ambassadeur. Il l'était d'abord à Singapour sous George H.W Bush et a servi dans le même rôle en Chine sous Barack Obama. C'est désormais en Russie qu'il va occuper cette fonction, au beau milieu des enquêtes sur l'ingérence russe lors des élections de 2016 et des contacts potentiels entre les responsables russes et la campagne Trump. Il y a peu, l'intéressé était même envisagé pour être l'un des secrétaires d’État de #Donald Trump.

Pas le plus fervent soutien de Donald Trump

L'ancien gouverneur avait une relation avec ses hauts et ses bas avec Trump lors de la campagne de l'an dernier.

Publicité
Publicité

Il a été lent à soutenir un candidat lors de la campagne du parti républicain, même s'il a finalement soutenu Donald Trump. Mais Huntsman avait ensuite demandé à Trump de renoncer après la révélation d'une vidéo datant de 2005 dans laquelle l'homme d'affaires avait été enregistré en train de faire des commentaires obscènes sur les femmes. Finalement, le président des États-Unis a déjà pardonné ce manque de soutien de la part de l'ancien gouverneur, qui va occuper un rôle clé, voire même crucial. #Russie #Etats-Unis