’Un acte suicidaire’’ : voici comment la #Corée du Nord décrit l’attitude récente de l'Australie, selon le Daily Mail ou The Guardian, entre autres… Pyongyang affirme aussi qu’un ‘’désastre’’ est possible, menaçant ainsi de façon claire Canberra pour avoir participé à des exercices militaires américains ‘’agressifs’’. #Kim Jong-Un continue donc ses attaques verbales, et maintient, selon toutes vraisemblances, le financement de son arsenal nucléaire. Celui-ci semble toujours très clairement viser le Japon ou Guam, selon les propres dires du régime, et aussi selon les récents essais effectués par les militaires nord-coréens.

Les propos tenus par le pays dirigé de main de maître par Kim Jong-un précisent aussi que l’Australie se ‘’suicide’’ à cause de son allégeance aux États-Unis.

Publicité
Publicité

Le gouvernement nord-coréen a d’ailleurs accusé, de façon plus détaillée, que le pays-continent ‘’suit aveuglément’’ les USA. La Corée du Nord va ensuite plus loin, et semble prête à riposter si ce nouvel ennemi déclaré continue ses opérations militaires (qui ne datent pourtant pas d’hier). Les dirigeants du nord de la péninsule disent également que l’attitude de l’Australie démontre une véritable immaturité politique, surtout au vu de la situation actuelle qui reste toujours aussi explosive…

Le conflit entre la Corée du Nord et l’Australie s'intensifie

Pourquoi ces menaces ? Il se trouve que l'Australie a participé, avec les américains, aux exercices annuels appelés ‘’Ulchi Freedom Guardian’’, qui prennent place en Corée du Sud et qui visent à défendre ce pays. Il s’agit de la plus grande simulation informatique d'une situation de guerre réelle, qui serait motivée en cas d'invasion nord-coréenne.

Publicité

Environ 25 soldats australiens ont participé à l'exercice militaire, qui implique plus de 80 000 soldats…

La Corée du Nord prend traditionnellement ces ‘’jeux de guerre’’ comme un signe d'agression envers la nation et a dénoncé la participation continue de l'Australie, même si elle est mineure. Les troupes de Kim Jong-un semblent donc toujours déterminées à rester sur la défensive, pour l'instant, contre toutes possibilités d'attaques de nations qu'elles considérent comme ennemies.

Cette autre annonce inquiétante tombe alors qu’une majorité d’américains soutient une intervention des USA en Corée du Nord, si une attaque devait avoir lieu. #Donald Trump, de son côté, a également été très clair à ce sujet…