Oubliez les films de #Science-fiction ! La réalité va en effet peut-être devenir beaucoup plus intéressante… Avoir la capacité d'inverser le vieillissement ressemble plus à un miracle qu'à une possibilité médicale vraisemblable. Mais une équipe de scientifiques de l'Institut de recherche méthodiste de Houston aux #Etats-Unis prétend avoir ‘’considérablement’’ renversé le vieillissement cellulaire. Une première étude mondiale vient d’ailleurs d’être publiée. L'équipe de chercheurs [VIDEO] a examiné un groupe affecté par le vieillissement au niveau cellulaire à un niveau plus élevé que la plupart de la population, car il s’agit d’enfants qui souffrent de progeria.

Publicité
Publicité

Cette maladie provoque un vieillissement trop rapide et une mort à l’adolescence.

Les thérapies actuelles qui visent à éradiquer le progeria ne font, pour l’instant, qu'ajouter un an ou deux à la durée de vie prévue d'un enfant. Les maladies liées à l'âge, telles que les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux, sont normalement mortelles à partir de l’âge de quatorze ou quinze ans.

Les chercheurs voulaient voir s'ils pouvaient rajeunir les cellules jeunes chez ces enfants, améliorant ainsi leur capacité à se diviser et à répondre au stress. Ils voulaient réussir cet exploit en modérant les protéines de chronométrage sur les chromosomes (les télomères). En effet: au fur et à mesure que nous vieillissons, ce télomère s'érode peu à peu… Et les sujets touchés par le progeria ont des télomères beaucoup plus courts, et meurent à un âge plus bas.

Publicité

Jusqu’à présent…

Le vieillissement peut-il être retardé indéfiniment ?

Le retardement du vieillissement peut être visible après quelques jours, le temps de remarquer les premiers effets substantiels et significatifs sur la durée de vie et la fonction des cellules. John Cooke, qui a travaillé sur cette étude, a d’ailleurs déclaré que ‘Nous ne nous attendions pas à un effet aussi dramatique sur la capacité des cellules à proliférer. Celles-ci peuvent fonctionner et se diviser plus normalement, et nous leur avons donné une durée de vie supplémentaire, ainsi qu'une meilleure fonction." Et une fois que ce télomère est allongé, la vie l’est par la même occasion.

Cooke n’y va pas par quatre chemins en ce qui concerne la perspective de l’immortalité: ‘’Notre approche a eu un effet beaucoup plus important sur tous les marqueurs du vieillissement cellulaire que les thérapies actuelles.’’ Les marqueurs du vieillissement examinés dans le cadre de cette expérience ont tous été inversés, ce qui laisse optimiste pour la suite.

Cooke espère d’ailleurs que ce type de thérapie ne sera pas seulement utile pour des enfants, mais réparerait aussi les maladies causées par l'âge, comme les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux.

Publicité

"Nous pouvons au moins ralentir le vieillissement accéléré, et c'est ce à quoi nous travaillons. La prochaine étape consistera à déplacer cette thérapie vers l'utilisation clinique ", a-t-il ajouté. Tous les espoirs sont donc permis ! #immortalité