Cette semaine, le gouvernement libyen a décidé de reprendre le contrôle total de ses eaux territoriales. Une majorité d'Organisations Non Gouvernementales (ONG) a donc été obligée de stopper les opérations de sauvetage des migrants au large de la Libye. C'est le cas de Médecins Sans Frontières (MSF) qui a fait rentrer son navire Le Prudence au port, les bateaux étrangers étant désormais interdits de circulation dans les eaux territoriales libyennes. Ce navire - l'un des plus gros bateaux de secours au monde - avait, par exemple, recueilli 1500 personnes à la fin du mois de Mai, un chiffre record.

De même, le Vos Hestia de 'Save the Children' s'est replié hier dimanche sur l'île italienne de Lampedusa.

Publicité
Publicité

MSF maintient son aide logistique

Même si elle stoppe ses opérations de sauvetage, l'organisation Médecins Sans Frontières continue cependant d'assurer la logistique et l'accueil des malades sur le bateau Aquarius d'une autre organisation, SOS Méditerranée, qui circule dans les eaux internationales et poursuit ses patrouilles de surveillance.

L'Aquarius se trouve actuellement à 20 milles nautiques de la Libye, et peut même en apercevoir les côtes avant de se retirer à 30 milles nautiques une fois la nuit tombée. #Immigration #Gouvernement