#Vladimir Poutine a affirmé s’intéresser au domaine de l'intelligence artificielle, et ce dernier précise également que toute nation capable de devenir un leader mondial dans ce domaine " deviendra le maître du monde ". S'adressant à une assemblée d'étudiants en Russie avant la rentrée scolaire, il a déclaré, selon The Independent et Russia Today, entre autres, que "l'intelligence artificielle est l'avenir, non seulement pour la Russie, mais pour toute l'humanité. Elle s'accompagne d'opportunités colossales, mais aussi de menaces difficiles à prévoir. Celui qui devient le leader dans ce domaine deviendra le dirigeant du monde."

La course vers une intelligence artificielle de niveau supérieur est considérée comme essentielle pour aider les pays à se développer, que ce soit dans le domaine de l'agriculture, des banques, en passant par la recherche dans le secteur médical.

Publicité
Publicité

Mais l’intelligence artificielle est aussi, selon certains, l’une des causes probables d’une troisième #Guerre mondiale. Alors que la Corée du Nord vient de s’adonner à un essais nucléaire qui a provoqué un séisme, la nouvelle a de quoi étonner. Et pourtant.

Les robots et les machines intelligentes capables d'être utilisés comme armes sont devenus un projet très sérieux, et les forces militaires du monde entier s’y intéressent. Il s’agit aussi d’un sujet de débat éthique. Elon Musk, le patron de Tesla, n’hésitent pas à exprimer ses craintes concernant l’IA.

Il a d’ailleurs répondu à Vladimir Poutine. En effet, le président russe a déclaré: "Si nous devenons leaders dans ce domaine, nous partagerons ce savoir-faire avec le monde entier, de la même manière que nous partageons nos technologies nucléaires aujourd'hui.’’

La réponse de Musk, sur Twitter, affirme que les principaux pays maîtrisant bientôt l’intelligence artificielle, à savoir la Chine et la Russie, seraient "très probablement à l'origine de la troisième guerre mondiale".

Publicité

Le ton est donné…

Les robots seront-ils responsables d’une troisième Guerre mondiale ?

Elon Musk s’inquiète de la militarisation de l’intelligence artificielle et veut interdire les "robots tueurs" autonomes. Il désire se joindre à plus d'une centaine de leaders technologiques afin de signer une pétition à l'ONU avertissant que les armes autonomes létales sont une menace sérieuse.

L'essor de la technologie des drones suscite aussi des inquiétudes, surtout lors des batailles aériennes futures. Les craintes de piratage d'armes robotiques ont également été soulevées, tandis que la question du jugement moral d'un ordinateur, qui devra prendre la décision de tirer sur une cible, est préoccupante. Musk conclut en disant qu’une fois la boîte de Pandore ouverte… il sera difficile de la fermer. #Corée du Nord