‘’Réussite totale’’ : voici les propos tenus par Pyongyang après l’explosion d’un bombe à hydrogène conçue pour un missile balistique. Il s’agit du plus puissant essai #Nucléaire opéré par la #Corée du Nord, et celui-ci a provoqué un séisme d’une magnitude de 6.3, d’après Reuters et NHK. Ce tremblement très inquiétant a été détecté dans le nord-est du pays, où se trouve le site d'essai de Punggye-ri.

L'explosion, commandée directement par Kim Jong-Un, fut assez grosse pour détruire une ville. La Corée du Sud s'engage à déployer les armes tactiques américaines les plus puissantes en réaction au test. Celui-ci arrive quelques heures à peine après que le régime ait dit qu'il a développé une arme nucléaire plus avancée.

Publicité
Publicité

Le contexte de crise est toujours aussi fort, après les tirs de missile vers la mer du Japon qui provoque toujours une vive inquiétude du côté de Tokyo.

La télévision d'État du nord de la péninsule a affirmé que le sixième essai nucléaire du pays, dix fois plus puissant que le cinquième, était donc un grand succès et que ce dernier pouvait ouvrir la voie à une nouvelle gamme de missiles balistiques intercontinentaux. Il s’agirait, toujours selon cette source, d’une étape "significative" dans l'achèvement du programme d'armement nucléaire du pays.

Les réactions internationales ne se font pas attendre. Le conseiller à la sécurité nationale des États-Unis, HR McMaster, a parlé à son homologue sud-coréen lors d'un appel téléphonique d'urgence à la suite du test qui constitue un défi direct pour #Donald Trump.

Publicité

Le président américain avait parlé quelques heures auparavant avec le premier ministre japonais Shinzo Abe de l'escalade d’une crise nucléaire dans la région.

Le ministère des Affaires étrangères chinois a ajouté qu'il "s'oppose résolument" et "condamne fermement" le test tout en exhortant l'État à "cesser de prendre de mauvaises mesures".

Pendant ce temps, la Russie a exhorté le calme et a averti Pyongyang de "s'abstenir de toute action qui conduirait à une nouvelle escalade des tensions".

La Corée du Nord célèbre sa bombe H

Des photos montrant Kim en train de signer l'ordre d'exécution du tir d'essai ont également été publiées aujourd'hui.

La nouvelle a été diffusée à la télévision d'État par Ri Chun-hee, un vétéran de la télévision locale.

Voici sa déclaration officielle :"Des scientifiques du domaine nucléaire de la République populaire démocratique de Corée ont effectué avec succès un essai de bombe H pour le missile balistique intercontinental (IBM) sur le terrain d'essai nucléaire nord de la RPDC à 12 heures, le 2 septembre, conformément au plan du Parti des travailleurs de Corée pour la mise en place d'une force nucléaire stratégique.’’

Les chefs d'état-major interarmées de la Corée du Sud à Séoul ont déclaré avoir détecté une onde sismique de 12h34 à 12h36, ce dimanche aux alentours de Punggye-ri. Le tout dans un contexte où la Corée du Nord menace plusieurs pays.

Publicité

L'agence météorologique du pays et les chefs d'état-major interarmées ont déclaré qu'un séisme artificiel d'une magnitude de 5,7 s'était produit à 12 h 29, heure locale, à Kilju, dans la province du Hamgyong septentrional.

Le U. S. Geological Survey a qualifié le premier séisme comme étant une explosion d'une magnitude de 6,3.