#Kim Jong-Un, qui était le troisième de la lignée en place pour le trône nord-coréen, a pris l’avantage sur ses frères, considérés comme " progressifs " et " efféminés ". En effet, celui qui est considéré par beaucoup comme un dictateur a quand même réussi à dépasser ses deux frères aînés afin de s’imposer. Mais comment est-il arrivé à ses fins ?

La plupart des projecteurs sont aujourd’hui tournés vers la #Corée du Nord, en raison du développement de l’arsenal nucléaire de cet état. Kim Jong-un semble d’ailleurs, pour beaucoup, être né à la tête de ce régime totalitaire…

Kim Jong-un n'était en tout cas ni le premier, ni même le deuxième candidat pour prendre la relève de son père Kim Jong-Il.

Publicité
Publicité

Une véritable rivalité s’est installée au fil des années avec ses deux frères.

Son père, Kim Jong-Il, aurait été un véritable séducteur, au multiples maîtresses. Seul cinq de ses enfants sont connus du public.

L'unique enfant de son épouse officiellement reconnue, Kim Young-sook, est une fille: Kim Sul-song, née en 1974. Elle ne fut jamais considérée pour prendre la relève de son père.

Cependant, deux de ses maîtresses lui donnèrent des fils. L'aîné, Kim Jong-nam, est né en 1971. Sa mère, Song Hye-rim, était une vedette du cinéma local.

Kim Jong-chul, lui, est né en 1981, suivi de Kim Jong-un en 1984. Plus tard, en 1987, ils ont eu une sœur cadette, appelée Kim Yo-jong.

Kim Jong-nam : un hypothétique réformateur de la Corée du Nord

Feu Kim Jong-nam était donc l'aîné des cinq enfants de Jong-Il.

Publicité

C’était un passionné d’informatique, et il parlait couramment plusieurs langues occidentales ainsi que le japonais. Après avoir étudié à l'étranger en Russie et en Suisse, il est retourné en 1988 en Corée du Nord afin de travailler pour le pays. Mais son côté fêtard inquiétait sa mère… Jong-nam aurait aussi tenté d’encourager des réformes dans le pays.

Il a été arrêté à l'aéroport de Tokyo, essayant d'entrer au Japon avec un faux passeport de la République dominicaine, accompagné de deux femmes et d'un enfant. Jong-nam a déclaré qu'il essayait seulement de visiter Disneyland. L'incident a causé une grande honte pour son père. Son fils est alors tombé en disgrâce. Peu après l'incident de Tokyo, en 2003, il a définitivement quitté la Corée du Nord. Jong-Nam et sa famille ont ensuite vécu en exil à Macao, Singapour et en Chine.

En 2012, il a déclaré à un journaliste japonais: "Sans réformes, la Corée du Nord va s'effondrer, et quand de tels changements auront lieu, le régime s'effondrera." Il est décédé cette année, à l’âge de 46 ans, car deux femmes lui ont injecté du poison dans un terminal de l'aéroport de Kuala Lumpur, en Malaisie.

Publicité

Le ‘’numéro 2’’ : Kim Jong-Chul

Kim Jong-Chul, lui, était considéré par Kim Jong-il comme étant ‘’trop efféminé’’. Aujourd’hui âgé de 36 ans, il n’a jamais été en lice pour prendre le pouvoir. Il était aussi réputé comme étant ‘’gentil’’, selon Kenji Fujimoto, un cuisinier japonais qui a passé plus d’une décennie pour la famille régnante à Pyongyang.

Jong-chul a fait ses études à l'étranger, comme ses frères, et il y est tombé amoureux de la musique, plus précisément d’Eric Clapton.

Jong-chul, qui aurait été lui-même un guitariste accompli, a été photographié lors d'un concert de Clapton à Singapour en 2011. Puis, quatre ans plus tard, il fut présent, deux soirs consécutifs, au Royal Albert Hall de Londres. Il s’agit de sa dernière apparition en public, et il travaille actuellement pour le leader en place.

Selon les rapports, il n'est pas considéré comme une menace par son frère cadet car il ne s'intéresse pas à la politique.

Le leader : Kim Jong-un

Kim Jong-un, aujourd'hui guide suprême de la Corée du Nord, semble donc avoir été le favori depuis le début. Kim Jong-il disait d’ailleurs que Jong-un était celui qui lui ressemblait le plus.

Fujimoto a décrit le jeune Jong-un comme ayant du tempérament et une détermination impitoyable dès son plus jeune âge. Il était, enfant, obsédé par les films hollywoodiens, le basket-ball et les hamburgers. A 15 ans, Jong-un a été envoyé dans une école internationale privée et coûteuse près de Berne, en Suisse, puis dans l'école publique Liebefeld-Steinholzi.

Vivant sous le pseudonyme ‘’Un Pak’’, Jong-un a été décrit par ses camarades de classe comme un étudiant peu doué, qui passait la plupart de son temps sur les terrains de basket-ball de l'école et les pistes de ski. Âgé de 18 ans, il est retourné auprès de son père et, en 2010, il a été nommé général quatre étoiles lors de la conférence annuelle du Parti.

En 2011, à la mort de Kim Jong-Il, il prit les clés du pouvoir en Corée du Nord... #Nucléaire