Publicité
Publicité
2

Ça ne finira jamais... Depuis plusieurs semaines, les Antilles sont frappées par des phénomènes naturels plus fréquents que jamais. Et après le passage dévastateur d'Irma, voilà que #Maria (bas-centre de la photo d'illustration de l'article) pointe le bout de son nez. Tempête tropicale il y a quelques jours, elle est depuis passée en catégorie #Ouragan. Météo France vient ainsi de placer les îles de Saint-Martin, de Saint-Barthélémy et de la Guadeloupe en vigilance orange. Mais c'est la Martinique qui est la plus menacée, placée en vigilance rouge. Voici nos informations.

Des rafales jusqu'à 180 km/h attendues en Martinique

Suivant, hélas, la trajectoire prévue depuis dimanche après-midi, l'#Ouragan Maria menace de plus en plus la Martinique.

Publicité

Placé -pour l'instant- en catégorie 1, ce nouveau déchaînement de la nature pourrait générer des vents de 150 à 170 km/h, et provoquer des rafales pouvant atteindre les 180 km/h. Selon Météo France, le coeur de l'ouragan pourrait traverser l'Arc Antillais et toucher la Martinique en cours d'après-midi et en soirée. Outre la Martinique, qui est la plus menacée, le Sud de la Guadeloupe sera aussi frappé par des vents très puissants.

L'intensification de Maria en catégorie 4 (Irma était classé en catégorie 5) n'est pas exclue par les autorités, qui appellent à la plus extrême prudence durant les prochaines 48 heures. Maria devrait toucher avec davantage de force Montserrat et Saint-Kitts et Nevis mardi, puis les Iles Vierges et Porto-Rico mercredi.

Une fois de plus, Saint-Martin [VIDEO] et Saint-Barthélémy vont devoir subir des perturbations.

Publicité

Dans l'esprit des habitants, le traumatisme du passage d'Irma est encore dans toutes les têtes. Et sur place, on ne veut plus avoir à vivre dans cet été de stress, pourtant permanent depuis des jours. Mais information rassurante communiquée par Météo France : si la trajectoire du phénomène n'est pas encore définitivement assurée, les deux îles échapperont sans doute au coeur de l'Ouragan. Mais elles pourraient tout de même subir un épisode de vents importants, et des rafales pouvant atteindre jusqu'à 150 km/h.

Pendant ce temps, une dépression tropicale dont le nom de code est "Lee", poursuit sa route, avec des rafales atteignant 75 km/h. Après s'être éloignée des côtes africaines, la tempête se trouve maintenant à environ 2 500 km de l'Est de la Martinique, mais devrait s'affaiblir.