Après le passage d'Irma, la #Floride constate les dégâts. Les opérations de secours sont toujours en cours et les ingénieurs travaillent à la restauration du courant électrique, mais l’État dans son ensemble est presque entièrement bloqué. Les îles Keys de Floride et les parties occidentales de cet État du sud des États-Unis a été frappé de plein fouet par l'ouragan de catégorie 4. Irma a frappé la Floride dimanche, avant de progressivement s'affaiblir et de prendre le statut de tempête tropicale lundi. Les informations de différents médias américains font état de quatre mots lors du passage d'Irma en Floride. Le conseiller en matière de sécurité intérieure de la Maison Blanche, Tom Bossert, a déclaré qu'il fallait s'attendre à ce que les résidents des Florida Keys ne puissent pas rentrer chez eux.

Publicité
Publicité

« Je m'attends à ce que les Keys ne conviennent pas pour la réintégration des citoyens au moins durant plusieurs semaines », a-t-il déclaré.Après avoir effectué une tournée aérienne au dessus des Keys, le gouverneur de la Floride, Rick Scott, a déclaré:que « les lignes électriques sont en panne dans tout l'État. Nous avons des routes qui sont infranchissables, alors tout le monde doit être patient pendant que nous travaillons à régler tous ces problèmes ». Les îles Keys sont coupées du continent, car les 42 ponts qui les relient ont subi d'importants dommages.

Donald Trump se veut rassurant

Bien que Miami ait été relativement épargné, de grandes parties de la ville sont sous l'eau. Les vents ont brisé des lignes électriques et 72% des maisons sont sans électricité, selon les responsables sur place.

Publicité

Sur la côte ouest de la Floride, la ville de Naples, située sur la côte du golfe du Mexique à environ 125 milles (200 km) au nord-ouest, montre des rangées de maisons sous l'eau. Le président Donald Trump a publié une aide fédérale d'urgence pour la Floride, décrivant l'ouragan comme un « monstre géant ». « Nous sentions que le bâtiment se balançait sans arrêt », a déclaré le propriétaire du restaurant Deme Lomas, situé à Miami, à l'agence de presse Reuters. Preuve que l'#Ouragan Irma était d'une puissance dévastatrice. Heureusement, selon le bilan provisoire, il n'a tué « que » quatre personnes : deux policiers sont morts quand leurs véhicules se sont heurté dans le comté de Hardee, au centre de la Floride, une personne est décédée dans un accident de voiture près d'Orlando et enfin un homme est mort dans la ville de Marathon, dans les Keys, lorsque son véhicule a frappé un arbre.

Des dégâts estimés entre 20 et 50 milliards de dollars

Au total, durant le passage d'Irma, environ 6,3 millions de personnes de l’État de Floride ont été invités à évacuer par les autorités.

Publicité

L'aéroport international de Fort Lauderdale-Hollywood et l'aéroport international de Miami ont été fermés lundi. Des couvre-feux nocturnes ont été imposés dans des zones comme Miami, où 13 personnes ont été arrêtées pour suspicion de pillage. Quant à Donald Trump, qui s'est exprimé lors des cérémonies de commémoration du 11 septembre 2001, il s'est montré rassurant sur la capacité de l'Etat américain à venir en aide aux sinistrés. « Ce sont des tempêtes catastrophiques et nous rassemblons les ressources complètes du gouvernement fédéral pour aider nos compatriotes américains en Floride, en Alabama, en Géorgie, au Texas, en Louisiane et au Tennessee et dans tous ces endroits et états merveilleux en danger », a souligné le président des États-Unis. Selon les prévisions des assureurs, le coût du passage d'Irma, considéré comme l'ouragan du siècle, serait estimé entre 20 et 50 milliards de dollars. Une catastrophique humaine, certes, mais aussi économique. #Etats-Unis