Publicité
Publicité

A la suite d'un nouveau tir balistique réalisé hier vendredi, le leader de la #Corée du Nord, #Kim Jong-Un, a prononcé un discours aux accents provocateurs ce samedi matin. Il s'adressait aux membres du département pour l'industrie de défense du Comité central du Parti du travail de Corée. Selon ses propos, relayés par l'agence de presse sud-coréenne Yonhap [VIDEO], son régime souhaite "être capable de riposter par une frappe à laquelle les USA ne pourraient résister". Le chef d'état du pays le plus fermé du monde souhaite poursuivre son programme militaire par l'acquisition de l'arme nucléaire, avec laquelle il espère atteindre les Etats-Unis, et ajoute que les travaux de ses scientifiques sont pratiquement terminés.

Publicité

Outre sa volonté de disposer d'un arsenal militaire identique à celui des Etats-Unis, Kim Jong-un n'a que faire des sanctions prises par la communauté internationale et le Conseil de Sécurité de l'ONU.

Le tir de vendredi a atteint une altitude de 800 kilomètres et a parcouru 3.700 kilomètres avant de s'écraser dans l'océan Pacifique, près de l'île japonaise d'Hokkaido, ce qui en fait un missile balistique de moyenne à longue portée. Au Japon, les habitants ont été sommés de rester à l'abri après l'annonce du tir nord-coréen.