Sa réaction, entre toutes, était évidemment attendue. Alors qu'une grande partie de la #Catalogne a fait grève mardi afin de protester contre les violences policières survenues lors du référendum quelques jours plus tôt, le Roi Felipe VI d'Espagne a pris la parole à la télévision espagnole lors d'une allocution. Le souverain n'y va pas par quatre chemins : il a accusé les autorités catalanes de tenter de briser « l'unité de l'#Espagne » et a prévenu que la volonté d'indépendance de la Catalogne pourrait mettre en danger la stabilité sociale et économique du pays.

Le Roi Felipe ne dit rien sur la violence de la police

Malgré la victoire supposée du « oui » à l'indépendance dimanche, le Roi #Felipe a qualifié la société catalane de « fracturée » sur ce sujet.

Publicité
Publicité

Il a également déclaré que l'Espagne resterait unie. Cependant, le souverain espagnol n'a fait aucune mention de la violence qui a marqué le référendum lorsque les policiers espagnols ont attaqué les bureaux de vote, battu les électeurs éventuels et tiré des balles en caoutchouc sur la foule. Une violence qui a choqué et qui a valu les réprimandes de la communauté internationale au gouvernement de Madrid. Le Roi Felipe n'a pas vraiment calmé les choses, accusant les dirigeants catalans de s'être mis « en marge de la démocratie ».