Publicité
Publicité

Le mois de novembre commence dans les remous avec la consternation devant l’attentat de New York, les chiffres de la #migration en méditerranée publiés, la pacification dans la bande de Gaza et la voie grandissante des femmes au Pérou.

New York City secouée par un attentat

Cela faisait 16 ans. 16 ans qu’il n’y avait pas eu d’attentat au cœur de New York [VIDEO]. Sayfullo Saipov, un ouzbek de 29 ans sur le territoire américain depuis 2010, a perpétré un attentat à la camionnette mardi 31 octobre dans le quartier de Manhattan à New York. Bilan : 8 morts et 11 blessés en ce jour de fête d’Halloween. A 15h, il a utilisé sa camionnette pour foncer sur des passants sur la piste cyclable en se revendiquant de l’Etat Islamique.

Publicité

Arrêté par la police après avoir été blessé par balles, son identité et ses motivations se révèlent petit à petit.

Premier pas de pacification dans la bande de Gaza

Le Fatah, mouvement du président de l’Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas, a repris le contrôle des frontières de la bande de Gaza aux mains du Hamas, mouvement islamiste pour une libération de Gaza, mercredi 1er novembre 2017. C’est une première application de l’accord signé entre les deux partis le 12 octobre au Caire. Les check-points vers l’Egypte et Israël, aux mains du Hamas depuis 2007, ont été démantelés ce matin.

Le flux migratoire stoppé

L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a publié un rapport sur les arrivées de migrants en Méditerranée le 25 octobre 2017. Il révèle une baisse de 30% des arrivées en Italie entre janvier et octobre par rapport à la même période en 2016.

Publicité

En cause : le blocage mis en place en Libye suite à des accords controversés entre les autorités italiennes et les autorités et certaines milices libyennes. En revanche, les arrivées ont été multipliées par 3 en Espagne.

Attentat juvénile au Cameroun

Une fillette a perpétré un attentat-suicide mardi 31 octobre vers 19h à Zamga (Cameroun), près de la frontière nigériane. L’attaque a causé la mort de 4 autres enfants et en a blessé 2 ; ils jouaient ensemble quand la fillette s’est approché d’eux avant d’actionner sa charge explosive. La région est régulièrement secouée par les attentats de Boko Haram, faisant au moins 20 morts dimanche et lundi entre le Cameroun et le Nigeria par exemple.

Les Miss se mobilisent

Les candidates à l’élection de Miss Pérou ont profité de l’occasion de s’exprimer en public dimanche 29 octobre pour dénoncer le traitement des femmes fait dans leur pays. « 2 202 cas de féminicides en 9 ans dans mon pays », « 70% des femmes sont victimes de harcèlement de rue », « une fillette meurt toutes les dix minutes d’exploitation sexuelle », etc. Ces statistiques accablantes ont remplacé le détail des mensurations des mannequins engagés dans la compétition. La lutte pour la reconnaissance des sévices faits aux femmes prend de l’ampleur dans le monde [VIDEO]. #BalanceTonPorc