Il est toujours possible de se dire qu'ils travaillent beaucoup, qu'il est normal qu'ils gagnent beaucoup d'argent. Mais cela ne répond pas à la question : pourquoi gagnent-ils plus que les présidents et chefs des gouvernements ?

Le #salaire de base d'un #commissaire européen est de 20 832.54 euros bruts, - 23 147.27 pour les vice-présidents - plus une indemnité de résidence de 3124.9 euros et une indemnité de représentation de 607.71 euros. Si on additionne ça fait 24 565.15 euros bruts. Il s'agit d'un salaire fixé par les textes européens. Au bout de 5 ans, le commissaire aura cumulé des droits à la retraite pour toucher une pension de 4452.84 euros ( il a droit à 4.275 % du salaire de base pour chaque année pleine passée à son poste, soit 21.375 %).

Publicité
Publicité

La feuille de route d'un commissaire Européen est fixée d'avance. Pierre Moscovici est, par exemple, commissaire européen aux affaires économiques et financières.

Le salaire du président et du premier ministre

En France, le salaire du président, pour être modifié, et il doit faire l'objet d'une loi. C'est un gage de démocratie. De vie politique au sens noble. On oublie les fondements de ce qu'est la politique Dans ses promesses de campagne, François Hollande s'était engagé à baisser le salaire du président et du premier ministre. Il lui a fallu passer par la loi. Le 31 juillet 2012, le parlement votait cette baisse. De 21 300 euros, leur salaire était baissé à 14 910 euros. En net, c'est ce qui nous parle le mieux : de 18 276 à 12 696 euros. Sa feuille de route... est un peu plus large que celle d'un commissaire européen, pour le savoir, se reporter à la constitution de la Ve république, mais cela va de chef des armées à président du conseil des ministres, en passant par la ratification des traités internationaux, la fourchette est large !

Ce que nous en comprenons

Comme l'a soulignée la Luxembourgeoise #Viviane Reding, Vice-présidente de la commission Européenne et commissaire européenne à la justice, aux droits fondamentaux et à la citoyenneté, devant des parlementaires Français bien calmes et résignés, la souveraineté nationale s'est dissout dans une souveraineté européenne partagée : '' Il n'y a plus de politiques intérieures nationales ''.

Publicité

Même Jean-Luc Mélenchon semble avoir pris un sérieux coup face à la réussite de Macron et sa façon Européenne de gouverner, par ordonnance. Pour s'opposer aux ordonnances de la loi travail, le leader de la France Insoumise avait misé sur une mobilisation de masse [VIDEO].

Les commissaires européens sont des fonctionnaires très bien payés, même si l'on compare avec l'étranger : en 2012, Angela Merkel percevait 17 016 euros par mois. En 2015, le salaire mensuel de Barack Obama s'élevait à 31 800 euros, quand celui de Vladimir Poutine "plafonnait" à 10 666 euros.

Injonction contradictoire

La situation est la suivante : des chefs d'Etat élus, incarnant le contrôle du pays sur lui-même, se reporter aux pouvoirs qui lui sont conférés par la constitution, nomment des commissaires européens qui sont payés ensuite , et beaucoup mieux payés qu'eux, pour appliquer une politique qui incarne, elle, la perte de contrôle du pays ??! La marée est déjà montée depuis longtemps, mais les citoyens que nous sommes ne savent toujours pas nager dans ce grand bain européen.

Publicité

Qui peut nous aider à apprendre à ne pas couler, maintenant qu'on a plongé ?