Publicité
Publicité

Après avoir reçu le président turc [VIDEO] la semaine dernière à Paris, #Emmanuel Macron est à son tour en déplacement officiel en #Chine, entouré de son épouse Brigitte, de l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin et d'une délégation de cinquante chefs d'entreprise. Pour la première étape de son voyage, le président de la République a visité la célèbre armée enterrée de Xian, qui était auparavant l'ancienne capitale du pays, d'où partait la Route de la Soie. En prononçant son premier discours sur place, le président Macron a promis de revenir "au moins une fois par an" en Chine, comme le fait régulièrement la Chancelière allemande Angela Merkel.

Publicité

Il a aussi longuement insisté sur la question climatique, en rendant hommage à l'Empire du Milieu qui n'a pas quitté l'accord de Paris sur le climat, comme l'a fait Donald Trump pour les Etats-Unis dès son arrivée au pouvoir. Selon l'entourage du président de la République interrogé par Le Figaro, le retrait des Etats-Unis de la scène internationale pourrait permettre à la France d'engager avec la Chine un "partenariat stratégique global" sur les grandes questions qui font actuellement débat, comme la situation en Corée du Nord, la lutte contre les groupes terroristes, et celle contre le réchauffement climatique, dont la France veut être l'un des fers de lance.

Ma-Ke-Long se confie à China.org

Quelques jours avant son arrivée en Asie, Emmanuel Macron avait accordé une interview au site chinois d'informations China.org. Ma-Ke-Long (traduction de Macron en chinois) souhaitait se présenter à la population en manifestant son soutien au projet chinois baptisé 'Nouvelles routes de la soie'. D'un budget de 1000 milliards de Dollars, cette initiative a pour but de construire une ceinture commerciale entre la Chine d'un côté, et l'Europe et l'Afrique de l'autre.

Publicité

Des routes terrestres et maritimes doivent être mises en place, avec la construction de nombreux ports et de voies ferrées dans plus d'une soixantaine de pays. Si de nombreux membres de la communauté internationale jugent ce projet beaucoup trop ambitieux, le président français le soutient, et invite l'Europe à jouer son rôle en aidant la Chine dans le cadre de ce grand chantier, qu'il qualifie de "réelle opportunité". Enfin, sur le thème écologique, le président français insiste sur la nécessité de créer un "leadership franco-chinois" avant la prochaine COP 24 qui doit se tenir en Pologne à la fin de l'année 2018.

Un cadeau original

Présent en Chine jusqu'à mercredi, Emmanuel Macron voudrait surtout trouver un nouvel équilibre commercial entre notre pays et le géant asiatique. La France souffre d'un déficit de 30 milliards d'Euros avec l'Empire du Milieu. Le chef d'Etat français souhaite donc instaurer davantage de réciprocité dans les échanges entre la Chine et l'Union européenne. Pour cela, il prône une ouverture plus large des marchés et un contrôle plus strict des investissements chinois en Europe. Il souhaite également que les 'Nouvelles routes de la soie' deviennent "équilibrées" et "écologiques".

La visite de Brigitte et Emmanuel Macron en Chine se poursuivra cet après-midi à Pékin, où ils rencontreront leurs homologues Peng Liyuan et Xi Jinping avant de partir dîner en privé.

Publicité

Par ailleurs, le couple présidentiel français n'est pas venu les mains vides en Asie puisqu'ils vont offrir au chef d'Etat chinois un cheval de la Garde Républicaine. Selon un proche de l'Elysée, la question des Droits de l'Homme [VIDEO] devrait également être abordée pendant la rencontre, et une cinquantaine d'accords commerciaux seront signés.