Il y avait 15 ans que je n'avais plus mis les pieds au Parc de la tête d'Or ! Mais que de changements pour mon retour ! Au niveau des #Animaux : les girafes, par exemples, sont trop loin du public; l'ours brun parait encore plus solitaire qu'auparavant. Les lions n'ont pas bougé de leur enclos mais ils semblent totalement hors du temps. Les flamants roses sont indifférents. C'est mon ressenti.

Lorsque je sortais avec mes enfants, ils étaient tous les trois très excités. Aujourd'hui, les enfants ne semblent pas intéressés : ils passent à côté des enclos sans s'arrêter sauf si les parents les soulèvent...

Par contre, je n'ai pas eu à me plaindre de la grosseur de la barbe à papa que j'ai dégustée : toujours aussi.... sucrée mais toujours aussi énorme. De nombreuses voies sont fermées par des grandes grilles. La végétation est luxuriante et génère beaucoup d'éternuements chez les allergiques. Le théâtre de Guignol n'a pas beaucoup changé et le marionnettiste manque de motivation. les balançoires rencontrent toujours beaucoup de succès. Les bistrots étaient pleins en ce jour férié.

Décidément j'ai trouvé que le spectacle n'était pas dans les cages, derrière les barreaux mais bien dans la foule. Les parents ne se "battaient" pas pour une place devant les vitres derrière lesquelles les panthères tournent en rond mais pour être servis en premier pour les pop-corn, les glaces et les bonbons...

Il y a fort longtemps pendant ma pose déjeuner, travaillant  tous les jours dans le secteur, je faisais le tour du lac ou une partie de pétanque avec des collègues. Les vélos étaient pratiquement interdits. A ce jour, on risque de se faire bousculer à tout moment par un vélo, une trotinnette, des grands ou petits sur rollers. Bref, on ne peut pas déambuler en rêvassant : c'est un risque. Ce n'est donc plus un havre de paix. Le Parc est devenu un endroit étriqué. On ne se sent pas en liberté mais plutôt sous haute surveillance. Brrr...

Allez,je l'ai dit j'y retournerai. Je suis déçue et triste de ne pas voir d'amélioration. Mais ne voulant pas rester dans cet état d'esprit, j'y retournerai, c'est promis. Pour voir si mes impressions changent... #Lyon société