Posons le décor, beaucoup de choses ont déjà été dites sur le conflit qui oppose les chauffeurs de taxis aux chauffeurs et utilisateurs de l'application mobile "UberPOP". Prenons l'exemple de Lyon, deuxième agglomération de France et plus spécifiquement le département du Rhône où le Préfet Michel Delpuech a pris un arrêté anti-UberPOP le 18 juin dernier. En réaction, deux jeunes chauffeurs ont lancé la page Facebook "Pour que #Uber continue à Lyon" qui a passé ce mercredi 24 juin les 10 000 "Like". Nous avons pu les interroger. Appelez-les d'ailleurs "Cousin Hub" !

"Cousin Hub", qui est derrière ce collectif lancé sur Facebook ?

Deux chauffeurs UberPOP sortant de leurs études, désirant arrondir leurs fins de mois dans un contexte économique difficile. Ils usent de tous les sites collaboratifs. On les nomme "Cousin Hub" car tout le monde peut se reconnaître dans ce nouveau modèle économique qui repense les vieux modèles.

Qu'est ce qui vous motive dans cette démarche, dans cette action ?

La démarche est motivée par l'insécurité grandissante des chauffeurs depuis l'arrêté préfectoral et que les taxis se fassent justice eux-même. Nous sommes pour la liberté d'entreprendre et voulons favoriser les modes de consommation alternatifs. Le Gouvernement semble avoir toujours un train de retard et souhaitons qu'il prenne des mesures pour structurer ces modes de consommation qui créent plus d'emplois qu'ils n'en suppriment.

Justement, la décision du Préfet vous a t-elle surpris ?

Non, dans la mesure où c'est l'ancien Préfet de Bordeaux (ndlr, il avait pris une décision similaire pour la Gironde). Cependant le rôle du Préfet est d'appliquer les lois et non de les créer.

Vous aviez prévu des actions dès 10 000 "Like", c'est le cas... Quelles seront ces actions ? 

Nous pensons à une manifestation pacifique, voire un barbecue géant afin de promouvoir toute forme d'économie collaborative. 

Est-il possible de dialoguer avec les chauffeurs de taxis ? Le souhaitez-vous ?

Nous avons quelques chauffeurs non agressifs avec lesquels nous discutions et souhaitons pouvoir échanger pacifiquement.

Comment avez-vous vécu l'agression d'un jeune Lyonnais, Alexandre, la semaine dernière (retour en détail sur cette agression) ? 

Nous avons été alertés très rapidement grâce à notre mobilisation sur les réseaux. Nous avons été scandalisés et incitons tous les chauffeurs et les clients de transports alternatifs à être vigilants durant ces moments de troubles majeurs. 

Car la peur doit maintenant gagner les chauffeurs et les utilisateurs d'Uber ?

Il ne faut pas jouer le jeu de quelques chauffeurs taxis voulant intimider les chauffeurs et les clients. Soyons prudents et ne mettons pas d'huile sur le feu. Le problème n'est pas les chauffeurs de transports alternatifs mais l'État qui par son inique silence laisse pourrir une situation qui aurait pu être anticipée.

Dans ce contexte, le collectif incite d'ailleurs les utilisateurs à partager leurs expériences Taxis / Uber via le #CousinHub. Et en réaction des 10 000 "Like" sur sa page, il appelle à un rassemblement pacifique ce dimanche 28 juin sur la place Bellecour de Lyon "afin de montrer au Préfet que ses concitoyens sont en faveur de l'économie participative et en l'occurence UberPOP." #Lyon société