Ca y est, après plusieurs mois d'attente, le nom du futur Prix Lumière 2015 a été dévoilé aujourd'hui.

Il s'agit de Martin Scorsese, le réalisateur américain, d'origine italienne.

Martin Scorsese a réalisé 23 longs métrages au cours de sa carrière. Il est également l'auteur, ou le producteur de nombreux documentaires, le plus souvent sur des figures mythiques et emblématiques du monde de la musique. tels que George Harrison, les Rolling Stones, Bob Dylan, ou du monde du #cinéma, sur ses "voyages" cinéma américain ou italien, Elia Kazan, ou Sidney Lumet.

Il a recu de nombreuses récompenses internationales pour son oeuvre, dont un Oscar, mérité, en 2007, pour The Departed, Les Infiltrés, en français, après avoir été nominé de nombreuses fois.

Le nom du cinéaste courait depuis un petit moment pour être récompensé au Festival Lumière, notamment l'année dernière où les organisateurs avaient pensé à lui, avant de choisir finalement Pedro Almodóvar.

Le Prix Lumière est remis à Martin Scorsese, pour, je cite le communiqué de presse du Festival Lumière,"l'ensemble de son oeuvre, sa cinéphilie généreuse, son inlassable combat en faveur de la sauvegarde du cinéma du passé, ses fictions, ses documentaires, son amour de la musique, sa bienveillance à l'égard les cinéastes du monde entier, et pour finir, son rire tonitruant."

En effet, le cinéaste s'inscrit tout à fait dans la démarche du Festival Lumière, qui est de rendre hommage au cinéma, à tous les cinémas, du plus populaire, au plus "élitiste", si je puis me permettre ce terme, au cinéma de tous les pays, de différentes cultures.

Martin Scorsese correspond tout à fait à cette définition, en effet, il est d'origine italienne, donc son oeuvre est très fortement influencé par le cinéma italien, mais aussi par le cinéma asiatique, comme l'atteste son dernier film, Silence, adapté du roman de l'écrivain japonais Shuzako Endo. Mais aussi l'adaptation de la première partie de la trilogie hongkongaise Infernal Affairs, de Andrew Lau, et Alan Mak, sous le titre The Departed.

De plus, le réalisateur américain est très impliqué dans la conservation et la restauration de chefs-d'œuvre du cinéma. Il a crée, en 1990, aux USA, la Film Foundation, qui a pour but de restaurer des chefs-d'oeuvre de l'histoire du cinéma.

Et en 2007, il a fondé, avec Cannes, avec la collaboration de Gian Luca Farinelli, actuel directeur de la cinémathèque de Bologne, et Thierry Frémaux, directeur de l'Institut Lumière de Lyon, et Président du Festival de Lyon, la World Cinema Foundation. Le but de cette fondation est de financer la restauration de films en provenance d'Asie, d'Amérique Latine, d'Europe de l'Est ou d'Afrique.

La World Cinema Foundation s'appelle maintenant The World Cinema Project, faisant écho à la dimension internationale du cinéma, et au projet qui en découle. La fondation continue de présenter son travail de restauration à Cannes Classics, dans le cadre du Festival de Cannes, à Bologne, et partout ailleurs dans le monde.

Certaines de ses restaurations seront d'ailleurs présentées à Lyon, dans le cadre de l'édition 2015 du Festival Lumière.

Le parcours de Martin Scorsese fait donc écho au désir du Festival Lumière, et de son président de rendre hommage au cinéma dans toute sa diversité, et toute sa complexité, et de permettre la restauration de films, de chefs-d'oeuvre du cinéma, parfois oubliés. Mais surtout de permettre au public de voir ou revoir ces films, car que serait le cinéma sans spectateur.

Et là ou le cinéaste rejoint le propos du Festival Lumière, c'est dans la défense du cinéma au sens traditionnel du terme, qui passe par la survie de la pellicule, la survivance de l'argentique face au numérique. On se rappelle que l'année dernière avait été diffusé le superbe documentaire de Keanu Reeves, sur le passage de l'argentique au numérique, au Festival Lumière, en présence de l'acteur. Le réalisateur, lui-même s'y exprimait, prenant nettement position en faveur de l'argentique.

La diffusion de ce documentaire était quelque part une prise de position de la part du Festival Lumière, et de Thierry Frémaux, rejoignant leur envie de sauvegarder ou de restaurer d'anciens films.

C'est donc tout naturellement et pour toutes ces raisons, que Martin Scorsese sera récompensé cette année.

Ce sera la première fois que Martin Scorsese viendra à Lyon. Je cite ses propres mots: "Ce que signifie le Festival Lumière est très important. Et il représente beaucoup pour moi. Je suis fière d'y être invité et de recevoir le Prix Lumière."

La cérémonie de remise du Prix Lumière aura lieue le vendredi 16 octobre 2015 au Centre de Congrès de Lyon, aussi appelée Salle 3000, en présence de nombreux invités, venus du monde entier. Le nom des desdits invités n'est pour l'instant pas encore connu. On peut penser que certain de ses acteurs fétiches seront au rendez-vous.

Martin Scorsese succède donc à Clint Eastwood, Milos Forman, Gérard Depardieu, Ken Loach, Quentin Tarantino, et Pedro Almodóvar. #Lyon culture