C'est bien parti pour le retour de Marsactu. A peine 48 heures après le lancement de la campagne de crowfunding sur Ulule, le journal en ligne marseillais a déjà récolté plus de 15 000 euros de contributions.


Une somme qui représente 60 % de l'objectif de 25 000 euros, premier palier qui doit être obligatoirement atteint par la campagne de financement, avant sa clôture le 10 juillet 2015, afin que les fonds soient crédités à Marsactu.


203 contributeurs ont déjà répondu à l'appel du pure player en deux jours. Une mobilisation dont se félicitent les journalistes de Marsactu dans un communiqué adressé, ce jeudi 4 juin 2015, aux premiers donateurs. « Votre réactivité et vos soutiens nous ont épatés. Vous êtes à jamais les premiers soutiens de Marsactu », écrivent-ils.


Un départ qui les rend confiant et leur donne « envie de croire que l'on peut aller beaucoup plus hautque notre objectif initial de 25 000 € », ajoute le communiqué.


Cap sur les 50 000 euros pour Marsactu !


Avec 25 000 euros, ils pourront créer un nouveau site Web adapté à un système d'abonnement, conforme aux usages de lecture mobile, plus participatif, ouvert aux contributions des lecteurs et à l'expression des citoyens et accueillant une Agora où les abonnés pourront y publier leur propre contenu. De quoi lancer le projet, sans pour autant rembourser ce qui a déjà été dépensé pour le projet ni payer les salaires. « C'est le minimum dont nous avons besoin pour simplement exister à l'automne », estiment les journalistes-entrepreneurs, sur Ulule.


Voilà pourquoi, ils espèrent que le rythme des donations se poursuivra et leur permettra d'atteindre au moins le deuxième palier de la campagne de crowfunding. Il est fixé à 35 000 euros. Soit 10 000 euros de plus qui serviront au financement d'un plan de communication pour faire connaître le journal à un public plus large et à commander des reportages et des enquêtes à des journalistes extérieurs à la rédaction. « En constituant ce second cercle de reporters, le nouveau Marsactu serait plus ouvert, plus riche et plus complet », précise le projet.


Un dernier palier est établi à 50 000 euros. Un montant qui permettrait à Marsactu de conforter son indépendance. « Quand nous irons chercher des fonds auprès d'investisseurs traditionnels, nous serons plus fort d'entrée de jeu », expliquent les journalistes.


#Marsactu pour soutenir le projet


Ces 5 journalistes, anciens salariés de la société RAJ Médias, éditrice de Marsactu, placée en liquidation judiciaire le 5 mars 2015, ont racheté le site Internet début avril 2015.


Ils se démènent depuis pour lui offrir une deuxième vie. Une démarche dans laquelle ils ont été dernièrement rejoints par Roch Giraud, ancien Directeur de la Communication adjoint de Marseille Provence 2013, association en charge de l'organisation des événements autour de la Capitale Européenne de la Culture.


Il est possible de soutenir le projet en utilisant le hashtag officiel #Marsactu sur les réseaux sociaux ou en affichant les visuels disponibles via le kit fourni sur le blog du Projet Marsactu. #Marseille économie #Marseille politique #Journalisme