Initialement prévue samedi, la grande marche blanche montpelliéraine en hommage aux victimes de l'attentat de Charlie Hebdo se déroulera finalement dimanche prochain, pour s'aligner sur toutes celles qui auront lieu un peu partout en France.

Le jour de l'attentat, un rassemblement silencieux et spontané, initié par le Club de La Presse de l'Hérault, avait déjà rassemblé de 3000 à 4000 personnes à 18h place du Nombre d'Or, dans le quartier pourtant un peu excentré d'Antigone.. On en espère bien plus, surtout dans une ville traditionnellement de gauche, où la liberté d'expression et la lutte contre les extrémismes de tout poil sont quasiment une vocation. Le rassemblement se veut néanmoins bien sûr apolitique et tout le monde y est convié, quelle que soit sa sensibilité politique, pour faire front contre l'obscurantisme. L'obscurantisme religieux des terroristes qui ont abattu les membres de #Charlie Hebdo mais aussi l'obscurantisme à venir des récupérations politiques et des amalgames.

Montpellier compte en effet une importante communauté musulmane et ne veut pas que cette dernière soit à tort prise pour cible par des fanatiques de l'autre bord, comme l'explique Anne, pigiste indépendante: "Cette marche, c'est bien entendu pour rendre hommage à Charb, Cabu, Wolinski et tous ceux, journalistes mais aussi anonymes, qui ont péri mercredi dernier, détaille-t-elle. Mais c'est aussi pour clamer haut et fort que, même s'ils se sentent viscéralement et personnellement touchés par ce drame, les journalistes montpelliérains ne cautionneront jamais les récupérations xénophobes et anti musulmans qui commencent déjà à voir le jour. Un terroriste c'est un sociopathe, point barre. La religion n'a rien à voir là dedans. Etre maghrébin et musulman n'implique en aucune façon être un terroriste. Cela peut sembler évident mais, en cette période d'émotion, il est primordial de le rappeler de façon très claire, afin que certains ne soient pas tentés de faire l'amalgame. C'est aussi le rôle des journalistes et de tout citoyen attaché aux vraies valeurs républicaines."

La marche partira à 15h du Club de La Presse de l'Hérault, 1, place du Nombre d'Or, et ralliera en silence la préfecture de Montpellier. #Fait divers