Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de l'Agglo, n'a rien de personnel contre la #Musique techno. Il l'a martelé lors de la conférence de presse qu'il a donnée le 12 février dernier à La Panacée. Il est pourtant vrai que (quitte à un peu tout mélanger d'ailleurs) les amateurs de musique électroniques ne l'ont pas épargné ces derniers mois sur les réseaux sociaux et le maire de Montpellier s'y est vu affublé de nombre de noms d'oiseaux.

Migration du festival Tohu Bohu, fin juillet, de la place Dionysos au Rockstore (en intérieur, donc), remarques lapidaires de l'élu sur le festival en plein air Family Piknik à Grammont, annulation d'I Love Techno au Parc des Expos à quelques heures de l'ouverture des portes... Bref, sans mauvais jeu de mots, la pilule a eu du mal à passer chez les amateurs de musiques électroniques. Même la presse spécialisée nationale s'en était fait l'écho en des termes peu élogieux envers le nouveau maire divers gauche de Montpellier, élu en avril 2014.

2015 devrait donc voir la fin d'une relation houleuse. Le festival Tohu Bohu, c'est officiel, reviendra en extérieur, mais sur le parvis de la nouvelle mairie, et à nouveau à l'heure de l'apéritif ; "un lieu plus vaste et mieux adapté" explique la mairie. "En ce qui concerne Family Piknik, je les ai rencontrés et leur ai proposé trois nouveaux lieux", explique celui que les amateurs de techno n'hésitent pourtant pas à surnommer "Philippe Sauron", en référence au méchant dans Le Seigneur des Anneaux. Ils semblent déjà avoir une préférence pour l'un des trois lieux proposés mais il est trop tôt pour en parler.

Le maire de Montpellier a également tenu à revenir sur l'affaire I Love Techno, en décembre dernier, où l'évènement censé regrouper plusieurs dizaines de milliers de "teufeurs" a été annulé quelques heures à peine avant l'ouverture des portes. "La commission de sécurité avait émis un avis défavorable et si le maire de Pérols (où se situe le Parc des Expos) était passé outre, en cas d'incident c'est lui qui serait allé en prison. Je le soutiens totalement mais je reste ouvert au retour de l'évènement au Parc des Expos en 2015. Je devais d'ailleurs rencontrer Axel Campagna (l'organisateur NDLR) cette semaine mais il a eu un empêchement. I Love Techno pourra rester à Montpellier mais il faudra que des règles de sécurité strictes soient respectées", s'est confié le maire, Philippe Saurel. #Montpellier culture