Des #Femmes du monde entier marchent tous les cinq ans pour revendiquer l'égalité, le respect, la justice. Partie du Kurdistan le 8 mars dernier, date de la journée de la femme, la délégation composée de femmes serbes, brésiliennes et françaises sera accueillie à Nantes les 6 et 7 juin.

Un périple motivé par la volonté de dénoncer au fil des kilomètres toutes les formes de discriminations et d'inégalités vécues aussi bien par les femmes originaires des pays traversés, qu'à travers le monde d'une manière plus globale.

Deux jours de festivités sur le parvis de la place Gloriette

A cette occasion l'association Marche Mondiale des femmes organise conjointement avec l'Espace Simone de Beauvoir, deux jours de festivités.

Publicité
Publicité

Lieu de défense et de promotion des droits des filles et des femmes, l'association a été choisie afin de coordonner ce temps fort, en y associant des structures nantaises et nationales habituées à se mobiliser afin de faire entendre les voix des femmes.

Un village associatif sera installé place Gloriette, où des tables rondes se succéderont animées par des représentants du mouvement féministe local et européen. Parmi les thèmes abordés : Les violences faites aux femmes, les migrations féminines, la montée des extrémismes politiques et religieux ou encore la justice climatique et la souveraineté alimentaire.

Une marche est également prévue dans la ville samedi à partir de 16h30. Une manifestation suivie d'une grande soirée d'échanges et de musique dans la symbolique salle de l'égalité, boulevard Léon Jouhaux.

Publicité

Une Agora féministe en quête de réponses

En marge de ce week-end dédié au droit des femmes, Dominique Trichet-Allaire militante au sein de l'espace Simone de Beauvoir, a tenu à insister sur l'aspect festif de ces rencontres tout en ne perdant pas de vues les échéances futures : « C'est un rendez-vous national important qui permettra à des femmes de toute la France d'échanger sur des thématiques qui les touchent directement. Lors des tables rondes des cahiers blancs recueilleront les souhaits et les problématiques de tous les participants. Ces revendications massives nous aideront à avoir davantage de poids et de visibilité dans nos combats futurs, auprès d'organisation comme l'ONU notamment ».

Migrations au féminin. Un siècle d'histoire en France

A l'occasion de la marche mondiale des femmes 2015, le CID (Centre Interculturel de Documentation) lance sa nouvelle exposition "Migrations au féminin. Un siècle d'histoire en France", piloté par l'association Génériques. Du 8 juin au 28 août, les Nantaises et les Nantais sont invités à parcourir l'histoire de l'immigration au féminin du début du XXème siècle jusqu'à nos jours.

Publicité

A travers des reproductions de documents d'archives, de photographies ou encore d'affiches, plonger dans les trajectoires personnelles de ces femmes invisibles, arrivées dans l'hexagone comme immigrées économiques, réfugiées politiques ou dans le cadre du regroupement familial. Des femmes aux origines diverses, aujourd'hui membres trop souvent « à part » de notre société actuelle.

Des événements pour le Droit des femmes et des actions collectives seront organisés en France et en Europe jusqu'au 17 octobre 2015, escale finale au Portugal de la Caravane Européenne. #Union Européenne #Nantes culture