StudyEnjoy, est une plateforme communautaire d'échanges de logements permettant aux étudiants de se loger gratuitement tout au long de leur cursus scolaire, ou de manière plus ponctuelle le temps d'un stage ou d'un concours.

Le site lancé par cinq Nantais, dont Frédéric Gibert et Magalie Chabert, cofondateurs de la start-up, compte aujourd'hui 400 inscrits et propose 70 chambres dans 20 pays différents, même si l'hexagone et ses voisins pas si lointain, l'Espagne et la Grande-Bretagne restent des destinations privilégiées.

La liste des logements est accessible à tous sans obligation d'abonnement, cependant pour pouvoir prendre contact avec les autres membres de la plateforme, il vous faudra également proposer une chambre à échanger.

Un service gratuit et ouvert à tous

Se loger gratuitement pour étudier sereinement et gagner en qualité de vie, la promesse se révèle plus qu'alléchante. Aucun loyer, une inscription gratuite, comptez néanmoins 0,79 € par jour d'échange. Ces frais de participation seront dédiés au bon fonctionnement du site communautaire.

Le bon sens allant de soi, les étudiants sont invités à participer aux frais journaliers de leur nouveau toit, notamment dans le cadre de collocations ou de chambres chez l'habitant.

Mais est-ce légal ?

Oui, explique la plateforme : « À partir du moment où il s'agit d'un échange, le logement est gratuit et ces échanges sont non réciproques. Nous prenons soin de vérifier les justificatifs et informations de chacun (carte d'identité et justificatif de domicile) avant de valider les logements mis en ligne sur le site. ».

Il est à noter que la loi stipule cependant que l'étudiant ou sa famille doivent être propriétaires de ce logement (Loi n°89-462 du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs).

Une petite révolution pour la population estudiantine

Afin de s'en sortir, un étudiant sur deux exerce aujourd'hui une activité salariée en parallèle de ses études. En 2014, la part des étudiants travaillant à temps plein était de 30%.

Coordonner un travail étudiant, un contrôle permanent de son maigre budget, une présence assidue en cours et un travail personnel de qualité s'avère souvent un choix cornélien. Les conséquences sur la réussite des études sont pourtant significatives. Consommer économique et solidaire, un joli coup de pouce afin de mieux démarrer dans la vie active.

Pour davantage d'informations sur ces échanges et accédez à la Charte du réseau, rendez-vous sur la plateforme studyenjoy.com. #Union Européenne #Education #Nantes économie